Imagiin rémunère les internautes pour visionner des publicités en ligne

Par 05 octobre 2006 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail

Vous avez besoin d'arrondir vos fins de mois? Regardez des publicités! C'est ce que propose le site Imagiin.com. Lancé le 2 octobre, il offre de rémunérer...

Vous avez besoin d'arrondir vos fins de mois? Regardez des publicités ! C'est ce que propose le site Imagiin.com. Lancé le 2 octobre, il offre de rémunérer les internautes qui accepteront de regarder et de commenter un certain nombre de réclames. Rémunération: 40 centimes d'euros la minute.
 
Le fondateur d'Imagiin, Olivier Carron, voit sa société comme "un opérateur de publicité et de marketing" qui constitue le "tuyau qui [relie] directement annonceurs et consommateurs". Le principe est simple : après avoir répondu à plusieurs questions qui ciblent ses goûts, l'internaute visionne un spot en conséquence. Après la projection, il doit répondre à un questionnaire à choix multiples où il doit indiquer ce qui lui a plu ou pas. En plus de le rémunérer, le site s'engage à ne pas communiquer le mail de l'utilisateur sans son accord.
 
L'argent récolté par le consommateur ne sera pas versé en monnaie mais en bons d'achats valables sur des sites marchands comme M6 Boutique et Mobiluck.

Imagiin propose aux internautes de regarder des pubs contre rémunération. Un moyen de redonner goût aux réclames?(cliquez pour agrandir)
Côté professionnels, Imagiin propose l'achat de minutes de "QCA", en français : service "attention qualifiée et confirmée", sur la base d'un euro la minute. Une fois inscrits, les publicitaires peuvent accéder à une base de donnée perpétuellement réactualisée. Pour le moment, 10000 internautes consentants sont répertoriés. Un système de parrainage devrait prochainement étoffer cet annuaire.
 
Pourquoi un tel site pourrait intéresser les annonceurs? Pour M. Carron, la réponse est évidente: "Les nouvelles technologies telles que Tivo et les magnétoscopes numériques permettent aux utilisateurs d'éviter les publicités. Il y a aussi les navigateurs Web qui empêchent la diffusion de fenêtres publicitaires. Tout cela inquiète les annonceurs". A eux de lutter contre un monde sans pub, et de réagir en cherchant à cibler les attentes des consommateurs pour leur redonner le goût des réclames.
 
D'autres supports devraient bientôt être pris d'assaut par la société, qui compte s'étendre aux mobiles et aux consoles de jeux connectées à Internet. Afin de rester indépendante, Imagiin ne souhaite pas passer par les opérateurs mais directement par les constructeurs qui pourront pré-intégrer le service dans leurs produits.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/10/2006)

Haut de page

1 Commentaire

C'est un nouveau concept qui pourrait être intéressant, je voudrais bien essayer pour me rendre compte.
Merci d'avance
Nous ne pouvons que vous conseiller d'aller vous inscrire sur le site en question. A noter que cet article est paru en 2006.
cordialement,
La rédaction

Soumis par mousin (non vérifié) - le 13 octobre 2008 à 15h49

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas