Imagina : FaceLab traque la vigilance du conducteur en 3D

Par 06 février 2009
Mots-clés : Smart city

Le système de capture en trois dimensions détecte et analyse les mouvements du regard et des paupières, la position de la tête et les expressions du visage d'un individu. En voiture, il permet de contrôler le degré d'attention de l'automobiliste.

TEA (Technologie Ergonomie Applications) a développé la quatrième version de son système de capture 3D du visage, FaceLab. Celle-ci, présentée à l’occasion du salon Imagina, analyse en temps réel le comportement des yeux, la position de la tête et les expressions du visage. Plus précisément, elle consiste en deux caméras infrarouges qui capturent plusieurs points référentiels des yeux et de la face. Ce qui permet de capter des données précises sur un individu : direction de son regard, clignement des yeux, interaction avec une autre personne ou encore les émotions qu’il exprime. Les informations sont ensuite traitées par un logiciel. Le système a été développé à l’origine pour la recherche dans le secteur des transports, notamment au niveau du suivi de la vigilance. Mais l’un des objectifs de ses créateurs est de développer des applications grand public, comme des dispositifs de contrôle de la conduite.
Vers des applications embarquées dans le véhicule
"Nous disposons déjà d’un système plus grand public, DSS (Driver State Sensor), qui permet de voir si la personne est attentive à la route", explique à L’Atelier Stéphane Folley, responsable marketing chez TEA. "A l’avenir, il sera possible d’intégrer notre solution dans les automobiles sous forme de services d’assistance passive". Une solution d’autant plus envisageable que le système peut être combiné avec des réseaux de capteurs capables de prélever des informations physiques : état de la route, obstacles... Et physiologiques : niveau de stress, température du corps... La société a ainsi mis au point un autre outil, Captiv, qui fonctionne comme une centrale d’acquisition et d’analyse de données fournies par des capteurs et autres appareils de mesure.
Marketing : améliorer l'expérience utilisateur
La plate-forme peut être utilisée avec FaceLab. Là encore, le système a été développé dans une optique de recherche dans le transport, l’étude de la psychologie et de l’interaction homme/machine, le suivi de maladies chroniques ou encore l’analyse de performances. Mais le développement de solutions plus commerciales est tout à fait envisageable. FaceLab s’adresse aussi aux professionnels du marketing. "Notre système donne la possibilité d’analyser l’accessibilité ou encore la facilité de compréhension d’un site ou d’une campagne publicitaire", poursuit le responsable. Et de conclure : "ce, en permettant de suivre le regard du consommateur et les expressions de son visage, qui permettent de qualifier une éventuelle difficulté d’accès à l’information".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas