Imagina : la numérisation 3D des grands espaces gagne en rapidité

Par 09 février 2010
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Leica Geosystems propose un scanner qui modélise en trois dimensions et en trente secondes des lieux de grande envergure. Parmi les applications, le scan de locaux pour faciliter la visite virtuelle aux entreprises.

Les scanners permettent depuis plusieurs années de numériser en trois dimensions de grands espaces sur un ordinateur. Problème : pour certains lieux particulièrement vastes, le processus prend du temps. Pour palier cela, Leica Geosystems propose un scanner qui numérise en moins de trente seconde un espace d’un  diamètre inférieur ou égal à quatre-vingt mètres. Le système fonctionne à partir d’une technologie dite de mesure de distance continue*, particulièrement rapide. En l’occurrence, plus de cinq cent milles points sont scannés par seconde. "Cela est utile pour les projets architecturaux, ou pour certains travaux industriels",explique à L’Atelier Benjamin Outrey, responsable développement chez Leica. Un tel système peut aussi être utilisé par les entreprises afin de convier leurs clients à une visite virtuelle de leurs locaux. C’est ce qu’a fait General Motors.
Découvrir le lieu à distance, via une plate-forme en ligne
Les collaborateurs du constructeur automobile, ainsi que ses clients, peuvent désormais s’immerger dans l’une des usines de l’entreprise américaine", explique le responsable. Concrètement, ils accèdent à un portail, sur lequel ils choisissent l’usine qu’ils veulent visiter. Ils peuvent ensuite descendre jusqu’à la chaîne d’assemblage. Là, il est possible d'obtenir des informations sur tel ou tel matériau. Le tout, sans avoir à se rendre sur place. Autre exemple : la numérisation d’un théâtre. "Certains de nos clients ont mesuré, avec ce scanner, des théâtres et des opéras", confirme le responsable.
Des liens peuvent être ajoutés, pour enrichir la navigation
Et d’ajouter : "Avec le logiciel cyclone, développé parallèlement, ils ont pu intégrer des liens audiovisuels, correspondant à différentes localisations, dans la tribune de l’auditorium". Ce, pour permettre aux visiteurs de choisir leurs places en avance, en déterminant celle de laquelle ils verront et entendront le mieux le jour de la représentation. A noter : augmenter la rapidité d’exécution n’est pas le seul enjeu dans la fabrication des scanners numériques. Il est notamment essentiel de faciliter leur maniabilité. Pour mémoire : c’est ce qu’avait fait le français Nooméo, en développant un système de numérisation 3D portable qui utilise des techniques photographiques.
(*) Un rayon est émis, et le système enregistre le retour de l’onde qui aura été « déplacée » par son impact sur les surfaces réfléchissantes avoisinantes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas