ImagiNet devrait terminer l'exercice 1997 par un résultat net moins

Par 11 février 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

déficitaire que prévu. Son président, Patrick Robin, prévoit que sa société augmentera en 1998 son chiffre d'affaires de 100 % et, pour la première fois depuis sa création en 1995, réalisera un ré...

déficitaire que prévu.
Son président, Patrick Robin, prévoit que sa société augmentera en 1998
son chiffre d'affaires de 100 % et, pour la première fois depuis sa
création en 1995, réalisera un résultat net positif. 4ème acteur
actuellement de l'accès Internet professionnel en France derrière
Transpaq, EuNet et Oléane, 2ème en hébergement de sites derrière France
Télécom Hébergement, ImagiNet entend conforter sa position sur les trois
pôles d'activité de la société "Solutions" (accès professionnel et
hébergement de sites), "Design" (construction de sites Web et intranet),
"Conseils" (straégie de communication électronique), tout en renforçant
son activité dans le commerce électronique. Ayant conçu entre autres les
sites marchands de Gaumont (http://www.gaumont.fr), Auchan
(http://www.auchan.fr) et Téléshopping pour TF1
(http://www.teleshopping.fr), ImagiNet devrait annoncer au Milia la
création d'une boutique virtuelle de vente de disques baptisée Music
Shopping pour le compte du Club Dial.
Membre de l'Electronic Business Group, ImagiNet participe au test C-SET de
paiement avec carte à puce sur la galerie marchande Promofrance
(http://www.promofrance.fr). Selon Patrick Robin, en 1999 et 2000, lorsque
les boutiques électroniques parviendront à conjuguer un prix inférieur au
marché réel, le confort de commande, l'exclusivité de la distribution, la
possibilité de comparer très rapidement l'offre à l'aide "d'agents
intelligents" et le conseil, le marché du commerce électronique décollera
véritablement.
(La lettre des professionnels des services en ligne - 09/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas