Impact de l'Internet sur les économies asiatiques.

Par 21 janvier 2000

M. Pierre Hudry, conseiller commercial à Singapour, de la Direction des Relations Economiques Extérieures (DREE) du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, a réalisé une note sur l'...

M. Pierre Hudry, conseiller commercial à Singapour, de la Direction des
Relations Economiques Extérieures (DREE) du Ministère de l'Economie, des
Finances et de l'Industrie, a réalisé une note sur l'impact de l'Internet
sur les économies asiatiques. L'intégralité de ce rapport est disponible
sur le site http://www.mtic.pm.gouv.fr/dossiers/
Malgré un contexte macro-économique peu favorable, les caractéristiques de
développement d'Internet se révèlent identiques à celles observées en
Europe et aux Etats-Unis.
Ainsi, à titre d'exemple, malgré une régression de 10 % de la consommation
des ménages en 1998 en Corée, le rythme de diffusion d'Internet ne s'est
pas ralenti. Le nombre d'utilisateurs coréens double tous les ans depuis 5
ans. Le pays comptait plus de 4,6 millions d'internautes en juillet 1999,
soit un taux de pénétration supérieur à 10 %.
Comptant pour sa part 14 millions d'utilisateurs fin 1998, le Japon
devrait connaître un rythme de croissance de 8 millions d'utilisateurs
chaque année jusqu'en 2003. Près de 20 % de la population serait déjà en
ligne à Taïwan avec 3,8 millions d'utilisateurs en mai 1999.
Ces tendances s'affirment aussi dans les pays en développement de la
région, notamment la Chine. Selon des sources officielles, on comptait 4
millions d'utilisateurs en juin 1999, chiffre qui devait atteindre 6,7
millions fin 1999 (contre 2,1 millions fin 1998 et 670 000 fin 1997).
Selon les analyses de profils d'utilisateurs, la moitié des internautes
chinois ont un revenu mensuel inférieur à 120 dollars.
Selon les analystes, les autres pays en développement affichent aussi une
progression élevée du nombre d'utilisateurs d'Internet. La croissance
annuelle moyenne sur trois ans devrait atteindre 36 % en Thaïlande (420
000 utilisateurs fin 1999), 39 % en Malaisie (470 000 utilisateurs au
31/12/1999), 43 % aux Philippines (290 000 utilisateurs), 51 % en
Indonésie (300 000 utilisateurs) et 68 % au Vietnam (80 000 utilisateurs).
A Singapour et à Hong Kong, le PIB par habitant y est supérieur à 20 000
dollars, leurs populations sont entièrement urbaines et très friandes de
nouvelles technologies (deux-tiers des hong-kongais âgés de 15 à 65 ans
possèdent un téléphone mobile). Près d'un singapourien sur sept, soit 14 %
de la population, disposait d'un abonnement à Internet en mai 1999. Ce
pourcentage est à peu près le même pour Hong Kong.
Partout en Asie, Internet s'impose désormais comme enjeu commercial de
premier plan.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 21/01/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas