L'impact d'une réclame sur Facebook n'est pas lié à la durée d'affichage

Par 28 juin 2012
Like de Facebook

Si elles veulent mener une campagne efficace, les marques ont tout intérêt à ne pas noyer les internautes sous des réclames qui s'affichent trop longtemps sur leurs sites. Cela, au risque d'être négligées.

Pour permettre aux marques de mieux atteindre leur cible, une étude récente rappelait l'intérêt - à la base de Facebook - de s'en remettre au réseau d'une personne. Autre chose à prendre en compte : trouver le juste milieu lors de la diffusion de leurs campagnes publicitaires entre durée d'affichage et type de réclame. Et si l'on en croit une étude menée par Resolution Media et Kenshoo sur un an, s'afficher le plus longtemps possible sur les murs est loin d'être l'ingrédient le plus efficace. Selon le rapport, s'il est possible de mieux cibler son public sur le réseau social grâce aux pages fans qui représentent plus de 80% de l'engagement généré, les marques peuvent aussi connaître le taux d'exposition - l'affichage unique - à un message pour chaque utilisateur et évaluer son effet.

Adopter un affichage des campagnes équilibré

Le taux d'engagement et la fréquence d'affichage seraient alors les indicateurs clés de performances (KPI) les plus appropriés pour mesurer le succès d'une campagne publicitaire. Résultat : l'étude a montré que plus le taux d'exposition est élevé avec une fréquence d'affichage faible et meilleur sera le taux de conversion. Toutefois, le rapport montre également qu'il ne faut pas abuser de la fréquence d'affichage d'une même publicité. En effet, un message publicitaire serait efficace entre un et six affichages uniques par utilisateur. Mais au-delà de six impressions, le taux de conversion chuterait de 75% et le taux de clics de 39%.

Les publicités sponsorisées efficaces

Aussi, parmi les différents types de publicités présents sur Facebook, les publicités sponsorisées seraient de loin les plus efficaces avec 35,99% des impressions uniques, contre 1,39% pour les Web ad, qui encourage l'engagement des utilisateurs sur des médias en dehors de Facebook, comme le site web d'une marque par exemple. En ce qui concerne le taux de clics, ce sont les publicités sponsorisées et les publicités sous forme de posts qui généreraient le plus d'interaction avec les utilisateurs avec 0,07% pour les deux formats.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas