En Inde, le e-commerce lutte toujours pour detrôner les magasins physiques

Par 21 juin 2013
Inde

Malgré une forte augmentation de la consommation en ligne en Inde, les magasins physiques conservent toujours leur position dans le coeur des ménages.

Malgré un intérêt croissant des consommateurs indiens pour les achats en ligne durant l’année 2012, selon un rapport publié par Google, les grands magasins modernes restent toujours le premier choix des Indiens (45% des répondants). C’est ce qui ressort en premier lieu d’une enquête, menée conjointement par Foreseegame (plateforme des jeux en ligne visant à accroître l’engagement des clients vis-à-vis des marques) et Microsec Research et réalisée auprès de plus de  15 000 internautes indiens.  L’achat en ligne arrive donc seulement en deuxième position avec 38% de répondants le désignant comme leur mode d’achat préféré.

Pour quelles raisons les indiens apprécient les achats en ligne ?

Car si les consommateurs indiens apprécient une large liberté de choix et l’ambiance proposées par les magasins modernes, ils redoutent en revanche de longues queues d’attente devant les caisses. Par conséquent, le gain de temps et le paiement au moment de la livraison constituent deux raisons principales pour lesquelles certains optent directement pour les achats en ligne. Néanmoins, le fait de ne pas pouvoir toucher et tester des produits ainsi que le manque du service de la livraison immédiate sont des facteurs les éloignant du online-shopping. Au final, les gadgets électroniques, les vêtements et les livres sont les produits les plus achetés en ligne par les consommateurs indiens.

Un sentiment global de pro-investissement étranger dans le commerce de détail

Toutefois cette tendance pourrait bénéficier d’une aide étrangère. En effet, l’enquête révèle également un sentiment global de la population indienne en faveur d’une augmentation du taux d’investissement étranger dans le commerce de détail indien, en ligne ou hors ligne. Une volonté relayé par la gouvernement indien qui a, par ailleurs, autorisé l’année dernière les grandes enseignes étrangères de distribution, telles que Walmart ou Tesco à s’implanter en Inde. Seulement 30% des participants de cette enquête prônent un taux d’investissement étranger de moins de 50% dans les commerces de détail en Inde.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas