Inde : les petites entreprises lorgnent du côté des services technologiques

Par 01 juin 2010
Mots-clés : Smart city

La croissance rapide d'Internet a encouragé les PME à s'équiper en solutions favorisant l'e-commerce et la collaboration en ligne. Cela afin de rester compétitives.

En plus de la reprise de l'embauche et de l'ouverture de nouveaux sites, l'un des signes de la reprise en Inde est l'inclinaison des PME* à investir dans les technologies : selon AMI Partners, ce sont près de 10 milliards de dollars qui ont été dépensés en produits et services high-tech en 2009. Chiffres qui devraient augmenter de 8 % en 2010. "Les petites et moyennes entreprises voient ces technologies comme un moyen clé de rester compétitives", note Swati Sasnal, directrice et chercheuse à AMI Partners. Si le matériel informatique continue à concentrer la majorité des investissements, cette adoption s'explique aussi en grande partie par Internet.
Favoriser la collaboration des salariés et développer leur productivité
Sa croissance rapide a entraîné l'usage de technologies en ligne permettant aux compagnies de disposer d'un site, de faire de l'e-commerce ou de collaborer depuis un Intranet. Les outils de collaboration font ainsi partie des plus prisés : plus de 40 % des entreprises interrogées ont expliqué miser majoritairement sur des solutions permettant à leurs collaborateurs de mieux interagir entre eux ou avec leurs clients. Et c'est là la nouvelle tendance : la forte croissance des applications qui aide à l'amélioration du quotidien des entreprises en général.
Fidéliser la clientèle
Par exemple, des logiciels permettant à chaque milieu professionnel d'obtenir des informations en rapport avec ses missions quotidiennes. Concurrence oblige, les entreprises misent aussi sur les solutions permettant de construire une relation client plus stable et basée sur le temps réel, explique le cabinet. Cela afin de les fidéliser. Mais aussi parce qu'elles ont constaté que le coût d'acquisition d'un nouveau client est plus élevé que celui de la fidélisation de consommateurs existants.
*entreprises ne dépassant pas les 999 salariés

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas