En Inde, le portable coordonne employeurs et travailleurs pauvres

Par 31 juillet 2009
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud

LabourNet lance une place de marché virtuelle basée sur le mobile : les salariés disponibles sont repérés grâce au GPS de leur appareil. Ils sont ensuite contactés par voix ou SMS par les entrepreneurs.

Pour favoriser les échanges entre travailleurs pauvres des régions urbaines et employeurs, le CHF International mise sur le téléphone portable en Inde. Il lance le programme LabourNet, un marché virtuel dont le but est de permettre aux entreprises d'atteindre une masse salariale existante mais non organisée, et aux travailleurs d'accéder plus facilement aux offres. Le système se fonde sur les différentes applications mobiles - voix, SMS, système d'information géographique (SIG) ou encore applications GPS. L'information est centralisée par un centre de coordination téléphonique qui assure le lien entre les deux parties.
Une communication centralisée
Techniquement, LabourNet transmet quotidiennement à l'entrepreneur les contacts des travailleurs libres. Celui-ci contacte ensuite les salariés disponibles et circonscrits dans sa zone géographique. Après la journée de travail, les deux parties doivent donner un retour sur la mission au centre de coordination. LabourNet fait aussi office de relais d'information simplifié auprès des travailleurs : offres d'emploi, opportunités de formation, accès aux assurances de santé, comptes en banque en ligne... "Ces travailleurs ne trouvent souvent rien de régulier et de durable", explique Brian English, directeur du CHF International pour l'Inde.
L'aide de la Fondation Bill & Melinda Gates
"LabourNet constitue un pont qui donne aux employés plus de droits et un accès facilité à l'emploi, en utilisant une technologie facilitatrice". Le CHF International, reconnu pour ses efforts par le gouvernement indien, a reçu une subvention de 700 000 euros de la Fondation Bill & Melinda Gates pour déployer ce dispositif. Cette subvention survient à un moment clé : pour la première fois, le nombre d'urbains dépasse celui des ruraux à travers le monde. La population des bidonvilles indiens a doublé ces deux dernières décennies, pour passer de 28 millions d'habitants en 1981 à plus de 60 millions en 2001.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas