Inde : les soins arrivent par cliniques ambulantes high-tech

Par 27 août 2008
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud, Europe

Ces véhicules embarqueront des dispositifs permettant de réaliser des examens médicaux sur les populations rurales. Le dossier de chaque patient, informatisé, sera transmis directement aux hôpitaux.

Si l'information et la technologie commencent à se faire une place dans les zones rurales des pays en voie de développement, il n'en est encore souvent pas de même pour les services de santé. Le gouvernement de l'Etat indien de l'Andhra Pradesh profite de la généralisation des technologies portables pour lancer en collaboration avec le fournisseur Satyam un programme permettant d'apporter les soins basiques aux populations. Celui-ci, baptisé 104 Mobile, consiste en des camions faisant office de cliniques ambulantes. Chaque véhicule embarque une armada de services high-tech destinés à sécuriser et transmettre le dossier de chaque patient, mais aussi simplifier la réalisation d'analyses de santé. Des dispositifs permettront de recueillir et de stocker informatiquement des données relatives notamment au rythme cardiaque, à la pression sanguine et au poids des patients.
Internet, GPS et base de données sécurisée
Lors de leur passage - mensuel - les professionnels de la santé présents dans les véhicules effectueront des bilans de santé sur les personnes, afin de détecter des pathologies comme le diabète ou l'hypertension. Chaque véhicule embarquera également un ordinateur donnant accès à une base de données sécurisée contenant le dossier médical de chaque patient, et protégé par un mot de passe. Toutes les analyses seront ainsi transmises aux hôpitaux partenaires, qui pourront les traiter. Les camions disposeront également d'un accès à Internet. Ce, afin de pouvoir communiquer avec leur centre par téléphone, fax, chat, SMS ou email. Enfin, des solutions GPS permettront aux professionnels de la santé de réaliser au plus vite leurs itinéraires. 104 Mobile concerne tous les villages situés à plus de trois kilomètres d'un centre de soins. Le service sera lancé en novembre, avec une flotte d'un peu moins de cinq cents camions.
Ouvrir les usages mobiles au business
Intégrer des solutions de communication et des systèmes informatiques dans des véhicules permet d'envisager de multiples autres applications pour relier les zones rurales, notamment au niveau professionnel. "A partir du moment où l'on peut embarquer dans un environnement mobile l'ensemble des éléments que l'on peut trouver dans un bureau, toute verticalisation est exploitable", explique ainsi Patrick Souhait*, dirigeant de la société de services automobiles de bureau mobile communicant SABMC. Parmi les services envisageables, ceux liés à l'administratif, à la banque, mais aussi campagnes de recrutement. Selon Patrick Souhait, les problèmes liés aux risques de sécurité ne doivent en effet pas freiner de telles initiatives : "les sociétés qui y ont recours proposent en général déjà un accès externe à leur base de données, protégé par un dispositif de sécurité. Ce type de services mobiles ne représente finalement qu'un poste de travail supplémentaire".
*Un Atelier avec Patrick Souhait aura lieu le 18 septembre à 9h au 5 rue Kléber (75116 Paris).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas