Infineon plaide coupable dans une affaire de violation de la concurrence

Par 16 septembre 2004
Mots-clés : Smart city

L’allemand Infineon Technologies, fabricant de semi-conducteurs, a trouvé un arrangement avec le département de la justice américaine, et plus précisément avec sa division anti-concurrence : dans...

L’allemand Infineon Technologies, fabricant de semi-conducteurs, a trouvé un arrangement avec le département de la justice américaine, et plus précisément avec sa division anti-concurrence : dans le cadre d’une enquête de l’institution sur le secteur des puces mémoires, Infineon a accepté de plaider coupable de violation des lois américaines sur la concurrence.

Ceci implique que le fabricant verse une amende de 160 millions de dollars - la troisième plus lourde jamais imposée par les autorités américaines dans une affaire de ce genre - et reconnaisse s’être mis d’accord avec des fabricants tiers sur le prix des Dynamic Random Access Memories (mémoires DRAM) entre 1999 et 2002.

Le nom de ces fabricants avec lesquels Infineon s’était entendu à l’époque n’a bien sûr pas été révélé, mais plusieurs grandes sociétés ont reconnu faire l’objet d’enquêtes dans ce dossier : il s’agit de Hynix Semiconductor, de Samsung Electronics et de l’américain Micron Technology.

Pour anecdote, Infineon déclare dans un communiqué de presse « condamner toute tentative de fixer ou de stabiliser les prix » sur les produits et les services du secteur.

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/09/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas