Info santé : des puces sous-cutanées plutôt qu’un dossier médical ?

Par 15 octobre 2004
Mots-clés : Smart city

Tandis que les SSII attendent avec impatience l’appel d’offre du gouvernement français concernant le Dossier Médical Personnalisé, les autorités américaines ont homologué l’utilisation par les...

Tandis que les SSII attendent avec impatience l'appel d'offre du gouvernement français concernant le Dossier Médical Personnalisé, les autorités américaines ont homologué l'utilisation par les médecins et les patients d'une puce sous-cutanée, de la taille d'un grain de riz, contenant un numéro de code individuel relié à une base de donnée d'information médicale.

Le but ? Délivrer au médecin des informations essentielles sur le profil santé d'un patient inanimé ou incapable de communiquer. Dénommée « VeriChip » , cette puce commercialisée par Applied Digital Solutions, est mise dans le bras de manière « indolore ». Elle fut d'abord commercialisée pour localiser des animaux domestiques égarés (lire aussi notre article du 11 février 2004 ) ! La Food & Drug Administration (FDA) a cependant donné son accord.

Côté européen, un groupement de 34 sociétés (Philips, Nokia, Vodafone, trois fabricants de matériels hospitalier, …) a présenté un prototype de moniteur cardiaque capable de détecter le risque d'avènement d'une crise en fonction d'une analyse des facteurs potentiels : stress, manque de sommeil, inactivité… Le projet « MyHeart » devrait aboutir à des produits dans plusieurs années.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas