Infogrames confirme son objectif de vente de « Enter The Matrix »

Par 19 juin 2003 2 commentaires

Infogrames/Atari a annoncé qu’il était confiant dans sa capacité à réaliser l’objectif que cet éditeur français de jeux vidéo s’est placé : écouler 4 millions d’exemplaires de « Enter The Matrix »...

Infogrames/Atari a annoncé qu’il était confiant dans sa capacité à réaliser l’objectif que cet éditeur français de jeux vidéo s’est placé : écouler 4 millions d’exemplaires de « Enter The Matrix », lancé le 15 mai. Le premier éditeur européen de jeux vidéo a déjà dépassé ses prévisions initiales, puisqu’il a vendu plus de 2,5 millions d’exemplaires dans le monde le premier mois.

Les joueurs américains ont acheté 60 % de cette première livraison, les Européens 40 %. Le jeu ne sort que le 19 juin au Japon, et le premier objectif a donc été réalisé sans les ventes dans ce pays particulièrement gros consommateur de jeux vidéo. « On peut dire que les quatre millions seront écoulés, voire dépassés. Mais c’est difficile de savoir quand. Juillet, août , septembre ou Noël ? », a déclaré Bruno Bonnell, le Président d’Infogrames.

La société française doit absolument atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée sur l’exercice en cours, dont la clôture a été reculée de trois mois au 30 juin pour s’aligner sur ses concurrents américains, sans quoi elle n’atteindra pas l’équilibre budgétaire, selon de nombreux analystes. Dans l’hypothèse où le jeu se vendrait à plus de 8 millions d’exemplaires, Infogrames serait relancé pour deux ans au moins. L’entreprise compte sur la sortie du troisième opus de Matrix, en novembre 2003, pour relancer les ventes.

Aux Etats-Unis, « Enter The Matrix » s’est vendu à 50 % sur la Playstation 2 de Sony, à 25 % sur la Xbox de Microsoft, à 10 % sur la GameCube de Nintendo et à 15 % sur PC. Le jeu est numéro un en Grande-Bretagne et en Allemagne, ainsi qu’en France mais seulement pour les ventes sur consoles. Infogrames a annoncé avoir pris la première place en mai aux Etats-Unis avec une part de marché de 18,4 %. Il doit maintenant travailler à la réduction de sa dette.

(Atelier groupe BNP Paribas – 19/06/03)

Haut de page

2 Commentaires

Le voilà enfin ce Second life Chinois.
Graphiquement ça apparait comme moins beau (peut être pour des questions de connexion, notament en chine?), mais les fonctionalités et les menu ont l'air assez poussés et simples d'accès.
Par contre, le model est-il aussi facilement exportable que Second Life ?

Soumis par Cyril Canac (non vérifié) - le 08 juin 2007 à 14h04

Il nous semble que ce HiPiHi ait davantage l'ambition d'adapter le concept de Second Life, qui lui s'est développé sous un angle assez universel, à la culture spécifiquement chinoise.
La langue (chinois) est déjà une limite à son exportabilité...

L'Atelier est inscrit sur la liste d'attente des futurs résidents de HiPiHi. Nous vous donnerons nos impressions "vue de l'intérieur" plus tard sur ce blog.

Merci de nous lire !

Cordialement

P. Nordey

Soumis par admin - le 08 juin 2007 à 14h56

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas