L’informatique cognitive, source de revenus pour les entreprises

Par 18 juillet 2014
Gartner marketing digital entreprises application mobile informatique cognitive

L'informatique cognitive promet aux entreprises d'exploiter au mieux les données recueillies par les applications mobiles. Les services marketing ne sont pas les seuls visés tant ses opportunités techniques et économiques sont importantes, prédit Gartner.

L'impact des sciences cognitives - qui consistent à étudier et modéliser des phénomènes tels que le raisonnement, le langage ou encore le calcul - touche l'industrie de manière générale mais plus particulièrement le secteur des applications mobiles. De fait, leur dimension hautement personnalisable grâce à l’intégration de systèmes d'intelligence artificielle et d'apprentissage par renforcement, rend les applications le meilleur support pour développer cette science de la connaissance. Selon Jessica Ekholm, directrice de recherche chez Gartner, "L'informatique cognitive commence déjà à prendre forme dans les applications mobiles, smartphones et 'wearables' car ces derniers collectent et synchronisent des informations sur les utilisateurs". Dans une étude publiée cette semaine, Gartner insiste sur le potentiel de l'informatique cognitive et ses retombées économiques. Il en ressort que "les fournisseurs B2C doivent adapter leur stratégie pour exploiter ces changements et générer de nouveaux revenus", préconise l'analyste.

Des business personnalisés

En adéquation avec les attentes de leurs clients dans le développement de leurs applications, l'informatique cognitive permet aux services proposés d'être plus personnalisés et de renforcer leur compétitivité. On peut imaginer à terme la communication des différentes applications et supports entre eux au sein d'un écosystème ainsi créé. L'analyse via le cloud des données provenant de différentes sources donnera une idée plus précise du contexte et des attentes des utilisateurs et rendra in fine les entreprises plus innovantes et aptes à créer de nouveaux business. "Par exemple, si le client achète toujours la même nourriture dans le même magasin, au même moment de la semaine... la suggestion contextuelle peut être très précise" grâce aux données ou méta-données récoltées par l'application, exlique Jessica Ekholm. Et de souligner que les expériences "indoor" vont dans ce sens.

Vers l'analyse prédictive et l'automatisation de tâches

"Même si le recours à l'informatique cognitive va révolutionner en premier lieu les équipes de digital marketing, il s'agit d'une problématique qui dépasse le marketing, estime Jessica Ekholm. Les connaissances qui découlent de l'analyse des données, poursuit-elle, seront de plus en plus utilisées pour faire de l'analyse prédictive et donc anticiper les besoins des clients et leur faire des offres adaptées." Actuellement, Google et Amazon ont un peu d'avance dans ces problématiques d'informatique cognitive, mais dans un futur proche, toutes les entreprises seront directement concernées. Les analystes de Gartner estiment que la pertinence des systèmes va s'améliorer proportionnellement à l'augmentation du nombre de données. Jessica Ekholm va jusqu'à dire que d'ici 2017, les smartphones réaliseront mieux que nous certaines tâches comme l'annulation d'une réservation d'hôtel si le vol menant à la destination était annulé, ou l’envoi de notifications à son médecin à propos du renouvellement d'ordonnances...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas