Informatique : les fermes de calcul à la portée des non-initiés

Par 19 mai 2010
Mots-clés : Digital Working

Le système développé par un chercheur espagnol relie les ordinateurs d'un laboratoire pour exploiter leur puissance de calcul, de manière simplifiée et sans connexion Internet.

Connecter l'ensemble des ordinateurs d'un laboratoire scientifique ou d'une entreprise afin de créer un "super ordinateur" capable de résoudre des opérations complexes, et ce sans recourir à une infrastructure réseau savante. C'est ce que propose un chercheur espagnol de l'université des pays Basques. Celui-ci a développé un système permettant de partager la puissance de calcul d'ordinateurs personnels bon marché - sur le modèle des clusters Beowulf, mis en place par la NASA - fonctionnant sous GNU-Linux. L'avantage du système conçu par le scientifique - notamment par rapport aux systèmes de grilles informatiques -,  étant qu'il ne nécessite aucun accès Internet. "Il n'est pas nécessaire de connecter les ordinateurs à la Toile", confirme à L'Atelier Iker Castaños, le chercheur responsable du projet, en soulignant l'intérêt que cela représente en termes de sécurité.
La connexion s'effectue hors ligne
Concrètement, la mise en place est relativement simple. "Dans un premier temps, l'ensemble des ordinateurs sont reliés via un commutateur réseau - qui fonctionne comme un routeur", précise le scientifique. "Il suffit ensuite de démarrer l'un des postes depuis le DVD d'installation pour qu'il devienne l'ordinateur central, qui va commander les actions des différents noeuds", développe-t-il. Pour ce faire, il est nécessaire d'installer le logiciel sur toutes les machines impliquées. L'ordinateur principal va s'appuyer sur la carte réseau pour accéder aux fonctions primaires (Bios) de ces dernières et ainsi les faire démarrer depuis le réseau. Il est ensuite possible de faire tourner en parallèle différentes applications. Si une telle démarche n’est pas à la portée du premier venu, elle reste plus accessible que les méthodes existantes.
Créer un réseau de toutes pièces
"N'importe quel programmeur peut mettre un tel réseau en place", explique Iker Castaños. "Même sans avoir de compétences en matière d'administration système". Cela devrait permettre à des chercheurs n'ayant pas l'expertise nécessaire de créer un réseau de calcul performant. En d'autres termes, cela met à leur portée une technique qui exige habituellement une maîtrise informatique plus approfondie. "La configuration est automatique et du coup extrêmement simplifiée, ce qui évite à l'utilisateur de se confronter à des scripts complexes", conclut le responsable. D'après lui, jusqu'à 250 ordinateurs peuvent être reliés par cette méthode.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas