Infostrada s’attaque au monopole de Telecom Italia.

Par 30 août 1998
Mots-clés : Digital Working

Contrôlé à 100 % par OliMan, Infostrada, le joint-venture d’Olivetti et de Mannesmann, vient d’activer sa première cabine téléphonique publique, concurrente de celle de Telecom Italia. D’ici à la fi...

Contrôlé à 100 % par OliMan, Infostrada, le joint-venture d’Olivetti et de
Mannesmann, vient d’activer sa première cabine téléphonique publique,
concurrente de celle de Telecom Italia. D’ici à la fin de l’année, la
société espère implanter près de 200 cabines offrant des réductions
tarifaires allant jusqu'à 40 % pour les appels interurbains.
Avec un parc de 385 500 téléphones publics à fin 1997, Telecom Italia
reste de loin le premier. Sa filiale de téléphone cellulaire, Telecom
Italia Mobile a atteint cet été environ 12 millions d’abonnés, soit 2,7
millions de plus qu’à la fin 1997.
Néanmoins, Infostrada vient d’ouvrir une importante brèche dans son
monopole.

Contrôlé à 40 % par OliMan, Omnitel vient d’annoncer, pour sa part, 4,4
millions d’abonnés, soit près de 2,5 millions de plus qu’en décembre
dernier.

Comptant 8 000 entreprises clientes à ses services de téléphonie fixe,
Infostrada va, de plus, se lancer le mois prochain dans les
télécommunications résidentielles. Une première expérimentation a déjà
reçu 10 000 contrats de souscriptions.

Prévoyant d’investir 1 300 milliards de lires (4,43 milliards de F) d’ici
à 2000, Infostrada veut atteindre un bénéfice d’exploitation en 2001 et un
bénéfice net en 2002.
(Les Echos - 31/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas