Infotechnique numérise les 40 000 volumes du Livre Foncier d'Alsace-Moselle

Par 24 mai 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Face à l'émergence du projet Google Print, qui a commencé la numérisation d'ouvrages de grandes bibliothèques anglo-saxonnes, le président de la Bibliothèque Nationale de France Jean-Noël Jeanneney

Face à l'émergence du projet Google Print, qui a commencé la numérisation d'ouvrages de grandes bibliothèques anglo-saxonnes, le président de la Bibliothèque Nationale de France Jean-Noël Jeanneney, bientôt suivi par plusieurs chefs d'Etat européens, est monté au créneau pour réclamer une grande initiative européenne similaire. L'idée ? Sauvegarder les trésors de la culture européenne et la rendre accessible à un maximum d'individus pour son rayonnement planétaire.

Loin de ces grandes idées et de la polémique suscitée par l'initiative Google Print, il est des acteurs qui ont déjà commencé de leur côté à numériser les ouvrages à leur disposition. Le Livre-Foncier d'Alsace-Moselle, par exemple, a fait appel à la société Infotechnique, spécialiste de la numérisation et filiale du groupe Getronics. Dans le centre EUROdema, implémenté dans le département du Bas-Rhin, Infotechnique numérise 24 heures sur 24 des millions de pages de livres anciens.

Là, sont déployées des technologies allant des systèmes RFID et GPS pour la traçabilité, des scanners automatiques et une batterie de serveurs pour la collecte des images produites, leur compression, leur cryptage et leur livraison par liaison haut débit reposant sur une liaison satellite. Au total, un investissement de plus de 5 millions d'euros sur le long terme pour Infotechnique. Mais le jeu en vaut la chandelle, à l'heure où les projets de traitement et de sauvegarde du patrimoine écrit devraient se multiplier en France, en Europe et dans le Monde.

Un scanner tourne-pages automatique d'Infotechnique

De l'intérêt de numériser le Livre Foncier d'Alsace-Moselle...

Dans un communiqué de presse, Infotechnique précise que le Livre Foncier d'Alsace-Moselle est un élément important du droit local Alsacien et Mosellan. Tenus à jour dans 46 bureaux fonciers, les 40 000 volumes du Livre Foncier sont de grands livres dans lesquels encore aujourd'hui sont notées de façon manuscrite les inscriptions relatives au droit foncier et aux hypothèques , notamment au moment de l'acquisition d'un bien.

Les élus du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle ont décidé, avec le Ministère de la Justice, le lancement du projet Amalfi (Alsace-Moselle Application pour un Livre Foncier Informatisé), qui s'appuie sur la combinaison des compétences d'IBM et d'Infotechnique. Ce dernier assure la reprise des données manuscrites par la numérisation et la saisie des informations, qui viennent ensuite alimenter une gigantesque base de données avec ses outils de consultation et de signature électronique, mise en oeuvre par IBM.

Infotechnique se plaît à chiffrer l'ampleur de son travail : 392 000 kms à parcourir, 1 344 tonnes de papier à transporter, 32 millions de pages à numériser, lire et ressaisir (ce qui représente une surface totale de 1 600 hectares), 500 Go d'images TIFF produites par jour puis compressées et cryptées (soit 320 To pour la durée du projet), 1 milliard 190 millions de caractères saisis de façon structurée... La numérisation, qui a commencé en février dernier après une phase pilote de trois mois, doit s'achever en 2008.

Aux responsables de projets pour la numérisation des archives et des ouvrages de bibliothèques, le directeur général d'Infotechnique Daniel Velluet lance : "Nous sommes prêts, nous le faisons déjà, venez voir en Alsace comment c'est possible".

(Atelier groupe BNP Paribas - 24/05/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas