Les infrastructures tirent la demande en PC

Par 10 septembre 2007
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient

La mobilité est responsable de la croissance des expéditions d'ordinateurs au Moyen-Orient. Mais ce sont également la modernisation des Etats et des entreprises qui expliquent cette bonne santé.

La mobilité est responsable de la croissance des expéditions d'ordinateurs au Moyen-Orient. Mais ce sont également la modernisation des Etats et des entreprises qui expliquent cette bonne santé.
 
Les Etats du Golf sont plus que gourmands quand il s'agit de PC. En 2006, le nombre d'ordinateurs vendu a cru de près d'un tiers en volume, pour s'établir à 2,2 millions d'unités. C'est en tout cas ce qui ressort des calculs effectués par le cabinet d'analyse américain IDC. Pour les fabricants, c'est un chiffre d'affaires potentiel de 2,4 milliards de dollars. Cette vitalité vient en grande partie de la demande en PC portables. Leur expédition a cru de plus de 60% pour atteindre une part de marché majoritaire.
 
Pétrole, oui, mais aussi banques et assurances
 
Autre facteur important : la mise en place d'infrastructures pour le gouvernement, l'industrie pétrolière, la banque et l'assurance ainsi que les télécoms. Les Emirats et l'Arabie Saoudite sont toujours les plus avides d'ordinateurs. A deux, ils se voient expédier plus de 80% de la production. Le Koweït suit, mais de loin. Comme souvent ce sont les grandes marques américaines et asiatiques qui se partagent le marché. En l'occurrence, HP, Acer et Dell, qui à eux trois atteignent presque 70% de part de marché. IDC estime que sur les cinq années qui viennent, la croissance sera de 16%.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 10/09/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas