Innovation et éducation font le miel des multinationales

Par 09 juin 2008

Pour séduire les entreprises, un centre d'affaires dynamique et une économie stable ne suffisent pas. L'intérêt des villes dans les nouvelles technologies devient de plus en plus déterminant.

L'accès à l'information et aux nouvelles technologies est un critère déterminant pour l'implantation d'entreprises multinationales dans une ville. Le Mastercard Worldwide Centers of Commerce Index établit ainsi le classement des villes les plus porteuses en termes d'économie et de développement parmi plus de soixante-quinze localités. Arrivent en première position : Londres, New York et Tokyo, Paris réussissant quand même à se positionner à la huitième place mondiale. Parmi les paramètres pris en compte par l'étude, reviennent les critères habituels : situation politique du pays, croissance, stabilité économique, flux financiers et centres d'affaires présents dans la ville.
Développement des connaissances
Mais ce qui est intéressant est aussi la part belle faite au secteur recherche et développement. Ainsi, la présence d'universités et de programmes MBA est considérée comme un bon point pour les villes qui souhaitent se développer à l'international. Car, comme l'expliquent les auteurs du rapport, miser sur la connaissance, et en particulier dans les nouvelles technologies, c'est s'assurer du développement économique de la région à long terme. Ainsi, l'étude a observé les villes selon les critères suivants : brevets déposés par millions d'habitants, accès à l'Internet haut débit, nombre de publications scientifiques et techniques, nombre d'universités, proportion de chercheurs parmi la population...
Paris, 4ème place innovante attractive
Selon ces paramètres, un top dix des villes mondiales a été édité. Il s'avère que Londres arrive en tête de classement des villes les plus innovantes et créatives. Suivie par New York et Tokyo. La France se hisse à la quatrième place du podium, avec Paris. A noter : les Etats-Unis sont bien placés, avec trois villes dans le classement, dont Los Angeles et Chicago. L'étude rapporte ainsi que ces villes développent un environnement de créativité, qui convainc les multinationales de s'implanter et de recruter la population locale, bien formée. Des résultats qui sont rassurants pour la France, qui n'avait pas récolté les meilleures notes lors du dernier sommet de la stratégie de Lisbonne, concernant ses investissements en innovations.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas