L'innovation jugée de plus en plus prioritaire par les dirigeants

Par 29 janvier 2013 Laisser un commentaire
dirigeants

En 2012, la créativité et le développement de produits ont repris l'importance qu'elles méritent dans le cœur des entreprises. De fait, les investissements ont suivi.

76 % des cadres dirigeants pensent que l’innovation et le développement de produits font partie des trois premières priorités de leur société. Depuis que le Boston Consulting Group a commencé à le mesurer en 2004, cet indice n’a jamais été aussi haut. L’innovation est même la priorité principale de presque un quart des 1500 dirigeants d’entreprises interrogés par le cabinet. "Cette année, les entreprises ont également prévu de mettre leur argent là où étaient leurs priorités", écrivent les auteurs de l’étude. Plus de deux tiers des entreprises ont en effet assuré qu’elles avaient investi en 2012 pour être plus innovantes. Un chiffre en progression significative par rapport à 2010. Evidemment, ces proportions varient considérablement entre les pays et les économies en développement accordent une priorité plus importante à l’innovation.

L’Inde et l’Amérique du Sud à la pointe

En Inde et en Amérique du Sud, les cadres interrogés sont quasiment 90 % à considérer l’innovation comme faisant partie de leurs trois premières priorités. C’était aussi le cas en Chine jusqu’en 2010, mais en 2012 ils n’étaient "plus" que 80 % à faire la même déclaration. La proportion est la même en Europe, et contre toute attente, ce sont les cadres américains qui se montrent les plus frileux. A peine deux tiers des dirigeants interrogés classaient l’innovation parmi leurs trois premières priorités. En revanche, les entreprises américaines brillent au classement des sociétés les plus innovantes de 2012. Apple, Google, Microsoft et Facebook sont toutes dans le top 5. Seule l’entreprise sud-coréenne Samsung vient quelque peu briser cette hégémonie. Si le haut du classement est encore dominé par le secteur des nouvelles technologies, le cabinet note que "l’importance de l’innovation concerne désormais toutes les industries".

Toutes les industries concernées

Les secteurs de l’automobile, des services financiers, de l’énergie, des produits industriels mais aussi des médias sont ainsi bien représentés. L’innovation y a pris de l’importance depuis plusieurs années déjà, mais la crise a beaucoup freiné les investissements. Pour réussir à innover avec des moyens limités, les auteurs prodiguent quelques conseils aux décideurs. Par exemple, d’impliquer très tôt leurs clients dans leur processus d’innovation. L’idée étant que les projets ratés « échouent vite et à moindre coût ». Autre conseil : arbitrer les investissements entre les différentes régions, départements et marchés de manière stratégique. "Ce n’est pas une décision à prendre en fonction des budgets de l’année précédente mais en fonction des opportunités futures". Le cabinet en veut pour preuve que les entreprises les plus innovantes de son classement sont souvent des conglomérats rassemblant des activités diverses.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas