Innovation : le secteur bancaire européen doit passer à l'acte

Par 10 novembre 2009
Mots-clés : Smart city

L'intérêt que les banques européennes affichent pour l'innovation tarde à se concrétiser. Le besoin de stratégies spécifiques et de formations devient pressant pour mieux accompagner le développement de l'innovation.

Les banques européennes sont conscientes de l’importance de l’innovation, mais tardent à mettre cette profession de foi en pratique. C’est ce que révèle une étude menée par Infosys et l’European Financial Management & Marketing Association auprès de 86 banques de 26 pays. Elles sont près de 80% à considérer l’innovation comme un facteur de croissance et de productivité fondamental, mais à peine plus d’un tiers a mis en place une stratégie précise (objectifs, processus, mesures...) dans ce domaine. Un chiffre étonnamment bas au regard de la volonté affichée de la grande majorité d’entre elles de devenir des leaders de l’innovation sur leur marché domestique.
L’innovation centrée autour du client prend le pas sur le développement produit
Même si les banques soutiennent que la crise fournit des opportunités en nourrissant de nouvelles approches de l’innovation, les auteurs de l’étude voient peu d’exemples concrets de ces affirmations. En l’absence de stratégies, les facteurs déterminant les politiques d’innovations des banques dépendent du marché sur lequel elles évoluent (niveau de développement, législation, culture) ainsi que de leur position propre (part de marché, actionnariat, ressources). Autre constat : les initiatives existantes se focalisent davantage sur le développement des relations clients que sur le développement produit. Une tendance qui devrait se poursuivre, d’après les auteurs de l’étude.
Mettre l’accent sur la formation
Quoi qu’il en soit, il est peu probable que les banques voient une nouvel arrivant ou une nouvelle technologie perturber le marché en profondeur. Tous les changements qui s’y produisent se font relativement lentement, comparé à d’autres secteurs industriels. Cela étant dit, les auteurs de l’étude conseillent aux banques de garder à l’oeil ce qui se fait en terme d’innovation, pour ne pas prendre le risque d’être dépassées. En ce sens, ils suggèrent également aux banques de mettre l’accent sur la formation de leurs employés en matière d’innovation et de créativité. En effet, moins du quart des banques ont augmenté la formation de leurs employés dans ces domaines.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas