L’innovation au service de l’avion intelligent

Par 27 juin 2014
saristu

Le projet SARISTU financé par l’Union européenne vise à porter l’innovation dans l’industrie aéronautique pour réduire les coûts de développement et optimiser la performance des avions.

Avec plus de 2,2 milliards de voyageurs par an, l’industrie aéronautique constitue un enjeu de taille pour les acteurs gouvernementaux et industriels qui doivent constamment innover pour améliorer les performances des vols et réduire leur impact énergétique. L’Union européenne a lancé de nombreux projets collectifs pour apporter de nouvelles solutions dans l’industrie. Citons par exemple le programme SESAR lancé en 2004 avec l’objectif d’améliorer le trafic aérien d’ici à 2020 via une plateforme collaborative de simulateur de vols. Plus récemment, le projet SARISTU (Smart Intelligent Aircraft Structures) s’intéresse à des techniques de conception intelligentes visant à faire évoluer l’industrie aérienne en matière de durée et coûts de développement. Débuté en septembre 2011 et financé par l’Union Européenne à hauteur de 32 millions d’euros, SARISTU s’intéresse à de nouvelles conceptions aérodynamiques destinées à être plus légères et émettre moins de bruit.

Les nanotechnologies pour plus de performance aérodynamique

Le consortium regroupe ainsi 64 partenaires, des centres de recherche ou des entreprises de l’industrie aérienne, venus de toute l’Europe. Dans ce projet global, de nombreuses activités sont menées en parallèle et une des principales activités concerne la conception d’extrémités d’ailes d’avion manœuvrables. En effet, la possibilité de modification de la forme de l’aile durant le vol permet d’avoir une meilleure résistance à l’air. Pour ce faire, un nouveau matériau a été conçu et se compose d’une résine de nanotubes de carbone permettant de connecter l’aile mobile à l’aile fixe. La spécificité de ces nanotubes est de conserver leur élasticité même avec des températures froides et une vitesse de vent élevée. Comparé à un système traditionnel avec des ailes fixes, l’utilisation de nanotubes permet de réduire jusqu’à 3% le poids total de l’appareil.

Intégrer l’innovation dans les airs

Ce projet SARISTU démontre ainsi l’importance d’intégrer des concepts intelligents dans la conception aérienne. Il prendra fin en 2015 et pour l’instant, les résultats sont prometteurs puisqu’une baisse de 15% dans les coûts d’installations de réseaux électriques pourrait résulter de l’intégration de ces nouvelles technologies. Les nanotechnologies ont donc un potentiel de développement efficace au sein de l’industrie aéronautique. Avec des matériaux divers, le consortium a démontré qu’une baisse de 6% du combustible utilisé par un avion pourrait être envisagée. Les avions intelligents seront donc bientôt présents. À l’instar de l’aéronautique, les nanotechnologies apportent beaucoup également au secteur médical ou aérospatial. L’Union Européenne a également investi dans une plateforme de formation en ligne EuroTraining pour améliorer la compétitivité des entreprises en proposant des cours collectifs sur les nanotechnologies.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas