Pour innover, Walmart multiplie les acquisitions de startups

Par 05 mars 2012
Mots-clés : Smart city, Amériques
mall virtuel

La nouvelle entité innovation de Walmart passe les réseaux sociaux au peigne fin pour améliorer son marketing. Le projet est piloté par les deux fondateurs de la start-up Kosmix, récemment acquise par la chaîne.

 

La chaîne mondiale de grands magasins Walmart est surtout connue pour son soutien à la dispersion urbaine, mais elle a également développé une solide stratégie de médias digitaux. Le dernier développement de ce type est le Walmart Labs, une entité basée dans la Silicon Valley, contrairement aux bâtiments centraux de Bentonville, dans l'Arkansas. Comme l'indique son nom, l'entité est le laboratoire d'innovation de Walmart et vise à intégrer l'expérience du shopping entre les grands magasins et Walmart.com, en développant des plates-formes, produits et activités basés sur le commerce social et mobile. Social Genome est l'un de ces produits, un système qui surveille les réseaux sociaux pour y déceler les tendances et d'autres informations utiles, et les analyser afin d'augmenter l'efficacité de la promotion des produits. Walmart Labs est le résultat de l'acquisition par Walmart de différentes start-up d'innovation spécialisées dans l'e-commerce et le marketing mobile.

Un environnement de start-up dans un groupe corporate

La stratégie de l'entreprise est de développer l'innovation grâce à des acquisitions aussi bien que grâce à ses ressources internes. Walmart Labs tente d'allier le meilleur de ces deux mondes, les grandes entreprises et les start-up ; il s'appuie sur les ressources de sa maison-mère, sans y être totalement intégré, et préserve un parfum de start-up au sein de ce qu'on pourrait considérer comme une entreprise « ultra corporate ». Walmart Labs a été créé en avril 2011, suite à l'acquisition par Walmart de la start-up de médias sociaux Kosmix, dirigée par Venky Harinarayan et Anand Rajaraman, les fondateurs du groupe Kosmix. Depuis, Walmart a également acquis Grabble - une technologie point de vente intégrant le mobile - la start-up de publicité mobile OneRiot et, plus récemment, l'agence mobile Smart Society.

L'analyse sémantique à la base de la stratégie mobile

Le projet phare de Walmart Labs, The Social Genome, est un projet, et un produit, qui recourt à l'analyse sémantique pour collecter des données pertinentes sur les clients, sur  base de leurs conversations sociales. Il distille des tweets, des posts sur Facebook ou sur des blogs et d'autres publications à l'attention de ressources potentielles. Leur solution de gestion de données Fast Data est baptisée Muppet, et ils s'en servent pour convertir les données en termes spécifiques, ou pour extraire les tendances, en exploitant le langage naturel pour déduire, par exemple, que quelqu'un parle de Salt, le film, et non de « salt », le sel. L'objectif est d'utiliser ces données pour améliorer l'expérience du shopping grâce à un ciblage plus fin. Ce processus a permis de créer une base de connaissances étendue qui peut venir en soutien des campagnes de marketing, comme le concours « Get on the Shell »de Walmart Labs. Il s'agit d'une compétition dans laquelle les particuliers publient une vidéo présentant un nouveau produit. Un vote en deux tours déterminera le produit gagnant, que l'on pourra alors trouver dans les magasins et sur le site de Walmart.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas