Intel et Google partent en campagne pour des PC plus écologiques

Par 14 juin 2007

Les deux firmes rendent publique une initiative destinée à produire des PC moins gourmands en énergie et à alléger les factures. Une quarantaine d'acteurs de l'informatique se sont ralliés au projet...

Les deux firmes rendent publique une initiative destinée à produire des PC moins gourmands en énergie et à alléger les factures. Une quarantaine d'acteurs de l'informatique se sont ralliés au projet.
 
Intel et Google, chevaliers écologiques? Les deux firmes dévoilent la Climate Savers Computing Initiative, une association à but non lucratif à destination des professionnels du secteur IT et des consommateurs. Celle-ci, qui se base sur le projet Climate Savers program lancé en 1999 par le fonds mondial pour la nature WWF (World Wildlife Fund), développera des technologies capables d'améliorer l'efficacité des ordinateurs tout en réduisant leur consommation d'énergie.
 
Diminuer l'addition de 5,5 milliards de dollars
par an
 
Et dans cette quête pour la préservation du climat, les deux firmes tablent sur une réduction annuelle des émissions de gaz toxiques de 54 millions de tonnes. Elles souhaitent également faire fondre la facture énergétique de 5,5 milliards de dollars par an.
 
De nombreuses sociétés se sont ralliées au projet, parmi lesquelles Dell, Hewlett-Packard, IBM, Lenovo ou encore Microsoft. Les constructeurs s'engageront à augmenter l'efficacité énergétique de leurs composants, cartes-mères et autres systèmes informatiques. Quant aux éditeurs de logiciels, ils auront pour tâche de promouvoir des outils de gestion de l'énergie.
 
50% de l'énergie électrique gaspillée
 
But de la manœuvre: réduire de 50% d'ici 2010 la consommation énergétique des ordinateurs. Et selon Intel et Google, cet objectif est réalisable. Principalement, les sociétés participantes développeront des régulateurs de tension électrique capables de réduire le gaspillage d'énergie. En effet, pour le moment, la moitié de l'énergie électrique transmise à un PC n'est pas utilisée et se convertit dans l'air sous forme de chaleur. Les nouveaux régulateurs devraient permettre de consommer au moins 90% de l'électricité reçue.
 
"En 2010, la Climate Savers Computing Initiative va couper en émissions de gaz toxiques l'équivalent de la suppression de 11 millions de voitures et réduire la production d'électricité de l'équivalent de 20 centrales électriques à charbon de 500 mégawatts... une étape significative pour réduire les émissions qui affectent notre planète", estime Pat Gelsinger, senior vice-président et directeur général de la division Digital Enterprise Group d'Intel.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 14/06/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas