Intel mise sur l'économie d'énergie... et tente de rattraper AMD

Par 24 août 2005
Mots-clés : Smart city

Paul Otellini, président d'Intel, a ouvert en personne l'Intel Developper Forum de San Franciso et a présenté la feuille de route du fabricant pour 2006. Au programme : des puces dual-core (puces...

Paul Otellini, président d'Intel, a ouvert en personne l'Intel Developper Forum de San Franciso et a présenté la feuille de route du fabricant pour 2006. Au programme : des puces dual-core (puces à double processeur), capables d'exécuter des instructions en 64 bits et misant plus sur une optimisation de la puissance consommée que sur la course au gigahertz. Objectif : donner naissance à une nouvelle génération d'appareils miniaturisés performants et économes en énergie.

Le principal concurrent, Advanced Micro Device (AMD), a immédiatement répliqué par de pleines pages de publicités dans quelques grands quotidiens en invitant Intel à confronter ses nouvelles puces dual-core aux siennes. Le duel serait orchestré par un laboratoire d'étude indépendant. Paul Otellini a décliné l'offre d'AMD, jugeant que c'était au marché de déterminer quelle puce était la meilleure…

La nouvelle stratégie d'Intel consiste à tirer parti du moindre Watt consommé pour obtenir des performances maximales, alors que jusqu'ici, le constructeur misait plutôt sur l'augmentation de la fréquence d'horloge de ses puces, argument commercial par excellence. Cette stratégie basée sur l'économie d'énergie permettra à Intel d'être compétitif sur le marché des ordinateurs miniaturisés.

La prochaine génération de processeurs Intel combinera donc l'architecture des Pentium de bureau actuels avec celle des Pentium M, destinés aux ordinateurs portables. Ces nouvelles puces basse consommation seront toutes construites sur le principe du dual-core et pourront exécuter des instructions 64 bits. Intel se prépare ainsi à la sortie du nouveau système d'exploitation grand public de Windows (Vista), qui fonctionnera en 64 bits (contre 32 bits pour les versions antérieures).

Ces nouvelles puces seront déclinées en trois gammes : les Woodcrest équiperont les serveurs, les Conroe prendront place dans les PC de bureau, et les Merom feront tourner les ordinateurs portables.

Par ailleurs, Intel a reconnu sa précipitation dans le développement du Pentium D, son premier essai en matière de processeur dual-core. Les ingénieurs, pris par le temps, n'ont pas pu développer une architecture spécifique, et sont donc partis des modèles existants. Sans succès, puisque les tests s'accordent tous à dire que les performances du Pentium D sont décevantes.

L'un des ingénieurs, Jonathan Douglas, a d'ailleurs trouvé une façon imagée d'illustrer cet échec : "Nous avons mis deux cores dans un seul package, c'est comme essayer de rentrer dans un pantalon qui date de votre enfance". Autrement dit, l'architecture des composants n'était pas encore faite pour accueillir ces doubles processeurs.

(Atelier groupe BNP Paribas - 24/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas