Intel reconnaît "les progrès" de son concurrent AMD

Par 14 décembre 2005
Mots-clés : Smart city

Pour la première fois, Intel a reconnu que son rival gagnait des parts de marché. Jusqu'ici, le leader du marché ignorait purement et simplement les progrès de son challenger AMD (Advanced Micro...

Pour la première fois, Intel a reconnu que son rival gagnait des parts de marché. Jusqu'ici, le leader du marché ignorait purement et simplement les progrès de son challenger AMD (Advanced Micro Devices).

"AMD est franchement plus compétitif sur le marché de détail des ordinateurs fixes, portables et des serveurs", explique un analyste. Cependant, si AMD s'est focalisé sur ce segment, Intel reste tout puissant dans les grands accords passés avec les principaux constructeurs. Il conserve, par ailleurs, 80 % des parts de marché dans les microprocesseurs pour PC.

D'après le cabinet d'études Gartner, les parts de marché d'AMD sur le segment des serveurs sont passées de 5 à 10 %. AMD progresse, lentement mais sûrement, ce que Intel a été obligé de reconnaître. Les prévisions annoncées (entre 10,4 et 10,6 milliards de dollars) par le leader du marché ont déçu les investisseurs qui espéraient une plus grosse hausse.

La reconnaissance des progrès d'AMD par Intel intervient au moment où le challenger se déclare vainqueur dans la bataille qui oppose ses processeurs dual-core à ceux d'Intel. AMD avait proposé à son concurrent, via un quotidien américain de participer à cette compétition mais ce dernier avait refusé.

AMD, grand vainqueur de la compétition Dual-Core
AMD s'auto-déclare vainqueur de la compétition dans un communiqué où il détaille les performances de son processeur. Le challenger publie aussi un document intitulé " les 10 raisons pour lesquelles Intel n'a pas participé au duel Dual-Core ".

AMD se moque ouvertement de son concurrent en expliquant qu'Intel n'est jamais arrivé à la compétition parce qu'il a suivi sa propre feuille de route, qu'il était trop occupé à réorganiser les chaises longues sur son Itanic. AMD en rajoute : "Intel ne voulait pas participer à une compétition quand il a réalisé que le duel avait des règles".

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas