Intel réfute les accusations d'AMD

Par 02 septembre 2005

Intel vient de déposer son dossier devant le tribunal du Delaware dans l'affaire qui l'oppose à AMD (Advanced Micro Device) : AMD n'a à s'en prendre qu'à lui-même...

Intel vient de déposer son dossier devant le tribunal du Delaware dans l'affaire qui l'oppose à AMD (Advanced Micro Device) : AMD n'a à s'en prendre qu'à lui-même !

Intel réfute les accusations selon lesquelles il aurait tenté de s'accaparer le marché des microprocesseurs et explique qu'AMD s'est lui-même handicapé sur ce terrain en n'investissant pas assez dans de nouveaux sites de production et en passant à côté d'évolutions majeures comme le développement du secteur des ordinateurs portables.

La firme de Santa Clara va plus loin : les ristournes qu'elle a accordé à certains fabricants d'ordinateurs en échange d'une exclusivité ne relèveraient pas de pratiques anti-concurrentielles mais toucheraient justement à l'essence de la concurrence !

Chez AMD, on reconnaît ne pas avoir toujours bien géré les unités de production, mais on tient à rappeler que le Japon, la Corée du Sud et l'Union européenne se penchent sur les agissements d'Intel en la matière. Le Japon a justement ordonné à Intel de mettre fin à ces pratiques de rabais consentis en échange d'exclusivités.

Bien que la presse spécialisée salue régulièrement la qualité des processeurs mis au point par AMD, la firme peine à décoller. Avec un site de production à son actif quand Intel en compte 14, il n'est pas évident de faire face à une demande massive.

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas