Intel supprime 10% de ses effectifs pour préserver sa rentabilité

Par 06 septembre 2006
Mots-clés : Smart city

C'est officiel : Paul Otellini, le CEO d'Intel, a annoncé hier qu'Intel allait supprimer avant la mi-2007 10 à 20% de ses effectifs mondiaux, soit environ 10500 postes. Les premiers licenciements...

C'est officiel : Paul Otellini, le CEO d'Intel, a annoncé hier qu'Intel allait supprimer avant la mi-2007 10 à 20% de ses effectifs mondiaux, soit environ 10500 postes. Les premiers licenciements commenceront dès cette année et toucheront d'abord le management, le marketing et l'information technologique.
 
Le coût de ces suppressions de postes devrait coûter 200 millions de dollars au premier fabricant mondial de semi-conducteurs. L'un des principaux objectifs d'Intel est de parvenir à réduire de trois milliards de dollars par an les frais de fonctionnement d'ici 2008.
 
En licenciant massivement, Intel espère surtout renouer avec la rentabilité. En effet, ses parts de marché ne cessent de baisser depuis 2003 au profit de celles de son concurrent direct, l'américain AMD (Advanced Micro Devices). Le chiffre d'affaires d'Intel avait chuté de 13% au deuxième trimestre de cette année. Le constructeur américain avait également largement baissé le prix de ses micro-processeurs pour freiner l'avancée d'AMD.
 
Pour parvenir à remonter la pente, Intel a beaucoup investi dans des capacités de production modernisées et dans la conception et le développement de puces à plusieurs cœurs ("multi-cœurs"). Ces investissements devraient pouvoir prochainement lui permettre de regagner des clients.
 
Intel souhaite aussi réaliser des économies. Un milliard de dollars pourra être épargné en optimisant les méthodes de production. Et si les ventes d'unités reprennent, le constructeur américain pourrait réduire la facture d'environ 20 millions de dollars par an.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas