Intel vPro: une plate-forme pour les PC d'entreprise

Par 25 avril 2006
Mots-clés : Smart city

Sur le modèle du Centrino, Intel lance une plate-forme pour les PC d'entreprises. vPro doit leur apporter performances, sécurité et faible consommation d'énergie. Une riposte à AMD, qui continue...

Sur le modèle du Centrino, Intel lance une plate-forme pour les PC d'entreprises. vPro doit leur apporter performances, sécurité et faible consommation d'énergie. Une riposte à AMD, qui continue de grignoter des parts de marché.
 
Après Viiv, vPro. Intel vPro cible l'entreprise et les services informatiques alors que Viiv se destine aux loisirs numériques et ordinateurs de salon. Mais le principe reste le même : définir une architecture à travers un ensemble de composants matériels et logiciels pour répondre aux besoins d'un marché ou secteur industriel. En d'autres termes, définir un concept de PC idéal selon l'utilisation visée.
 
En l'occurrence, vPro visera à renforcer la sécurité des ordinateurs de bureau et leur gestion technique tout en offrant des performances inédites et une consommation énergétique optimisée. Pour ce faire, Intel s'appuiera sur sa prochaine génération de processeurs.
 
Comme pour Centrino, elle intègre deux composants autour d'une puce centrale: un processeur double cœur 64 bits (microarchitecture core), d'un jeu de composants (chipset) et d'un contrôleur réseau intégré à la carte mère.
 
La plate-forme vPro intégrera par ailleurs Intel VT, une technologie de virtualisation qui permettra l'exploitation simultanée de plusieurs environnements (systèmes d'exploitation, applications...) indépendants les uns des autres. Intel entend ainsi renforcer la sécurité des postes en séparant, par exemple, l'environnement de travail de l'utilisateur de celui des fonctions d'administration, lesquelles pourraient être utilisées indépendamment du système principal d'exploitation.
 
Les PC estampillés vPro seront également équipés de la technologie d'administration AMT. Intrinsèque au jeu de composants, celle-ci permet d'effectuer à distances des inventaires, diagnostics et réparations même lorsque les PC sont éteints. Dans sa deuxième génération, AMT permettra d'isoler les PC infectés par un virus du reste du réseau informatique.
 
Le programme Intel SIP, ou Stable Image Platform, est bien entendu toujours de la partie. Divers partenaires comme Symantec, Dell, HP, Fujitsu, Microsoft, Skype, LANDesk et Adobe ont déjà annoncé leur intention de supporter la marque vPRO, tandis que les premières machines vPRO seront disponibles à la fin de l'année.
 
Avec le lancement de vPro, Intel confirme sa mutation de pur fabricant de puces vers celui de concepteur de plates-formes initié avec le Centrino en 2003, le concept de PC mobile et communiquant.
 
Intel souhaite ainsi consolider ses positions dans l'entreprise, le dernier bastion sur lequel bute encore son rival AMD. Car dans les autres secteurs, le groupe n'affiche plus ses 90% historiques de parts de marché. Au dernier trimestre 2005, il lui en restait 78%, contre 82% un an auparavant. Tandis que dans le même temps, AMD passait de 17 à 21 %. vPro apparait comme une solution pour tourner la page au plus vite.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 25/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas