Intelligence artificielle : quel impact en 2030 ?

Par 14 septembre 2016
Le futur de l'IA dans les villes

Stanford héberge le projet AI100 pour évaluer l’impact des avancées en matière d’intelligence artificielle sur les villes dans les prochaines années. Premières conclusions après un an de travail.

L’intelligence artificielle ne menace pas le genre humain. C’est une des conclusions du rapport de 27 pages titré “Intelligence artificielle et vie en 2030”. Première d’une longue série, cette étude est l’aboutissement d’un an de recherche du AI100, un projet hébergé par Stanford qui vise à étudier les implications de l’intelligence artificielle.

Les transports, la santé, la sécurité ou encore l’éducation sont tout autant de secteurs concernés par les avancées en matière d’intelligence artificielle. Quel changements peut-on anticiper pour 2030 ? C’est la question à laquelle répond le rapport en se focalisant sur les retombées d’une telle technologie sur les villes nord-américaines. Comme Peter Stone, professeur à l’Université du Texas à Austin, les 17 membres du panel d’experts internationaux se veulent optimistes.

Les impacts seront positifs disent-ils, mais transformeront profondément le marché de l’emploi et la société. Les scientifiques et les législateurs doivent s’assurer que les bénéfices économiques et sociaux de l’intelligence artificielle soient largement partagés car la réception, l’accueil qui en sera fait par la population, aura une influence sur les conséquences. Plus la technologie sera acceptée et meilleurs seront les bienfaits.

Parallèlement, l’intelligence artificielle pose également de nombreuses questions d’ordre éthique et social en particulier, de respect de la vie privée notamment. Les experts exposent leur vision des villes d’Amérique du Nord en 2030. Pour eux, les transports seront autonomes par exemple. Les voitures mais également les camions et des véhicules volants pourront fonctionner sans conducteur humain. Les citadins habiteront alors plus loin de leur lieu de travail et utiliseront leur temps autrement, ce qui entrainera une réorganisation de l’espace urbain.

Le milieu médical sera également impacté. Les données déjà collectées par les appareils personnels de surveillance, applications smartphone et dans une moindre mesure les robots assistants chirurgiens, permettront d’améliorer la santé. Les systèmes d’intelligence artificielle travailleront en étroite collaboration avec les médecins, personnel soignant et patients à condition de gagner leur confiance. Les avancées dans ce domaine seront cruciales pour dispenser de meilleurs soins.

L’éducation, les maisons intelligentes, la sécurité, les loisirs, le travail et les personnes défavorisées sont les autres objets d’étude du rapport. Les experts ont cherché à se détacher des nombreux écrits de science-fiction afin de former une base réaliste aux discussions sur l’intelligence artificielle.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas