L'intensité d'utilisation des TIC influe sur la capacité d'une entreprise à innover

Par 15 avril 2013
Groupe de travail

Une entreprise sur trois a innové de manière importante en 2012. L'adoption massive des technologies de l'information et de la communication y joue un rôle crucial.

30% des entreprises françaises ont réalisé une innovation majeure de produit sur les douze derniers mois, selon une étude coordonnée des centres de recherche canadien et français CEFRIO et CIGREF. A l'inverse, les compagnies sont tout aussi nombreuses à n'avoir mené qu'une innovation faible voire très faible dans ce même domaine, qu'il s'agissait d'un produit, d'un procédé, d'une commercialisation ou d'une modification organisationnelle. Plusieurs facteurs sont à même de faciliter l'innovation au sein d'une entreprise : parmi ceux-ci, les modifications significatives à l'organisation ou encore la fondation d'équipes multidisciplinaires en sont un exemple. Le plus notable d'entre eux, néanmoins, demeure l'intensité d'utilisation des TIC : les technologies de l'information et de la communication. En somme, plus une entreprise fait usage d'une TIC, plus elle est innovante.

Des entreprises innovantes

Et pour avancer ceci, l'étude compare l'intensité d'utilisation de ces technologies sur une échelle numérotée de 1 à 5 par rapport à l'intensité de l'émergence d'innovation au sein des entreprises sondées. Ainsi, celle-ci révèle que les entreprises ayant réalisé le plus grand nombre d'innovation dans l'année ont un usage d'un certain nombre de TIC (informatique dans les nuages, outils analytiques, applications mobiles...) qui se situent entre 2 et 3. Tandis que ces mêmes technologies ne sont utilisées qu'entre 1 et 1,5 lorsque l'innovation en entreprise faible. De manière plus précises, sur les 32 compagnies interrogées, comptant toutes plus de 500 employés, 97% utilisent des suites bureautiques, 93% des courriels et 88% d'un intranet. Les TIC les plus anciennes seraient donc les plus répandues ; et cela se vérifie même chez les entreprises qui ont un taux d'innovation assez faible. Quant aux technologies les plus récentes, elles, ne se sont pas encore démocratisées : seulement 1 entreprise sur 5 fait usage de réseaux sociaux externes, d'une messagerie instantanée externe ou d'un service informatique en nuage.

Quels avantages apportent les TIC ?

Pour ces entreprises, les TIC permettent surtout de repenser la contrainte du temps. Pour 65% d'entre elles, cela leur permet d'avoir leurs produits disponibles à la vente 24H/24 et sept jours sur sept et, pour 45%, elles font usage des TIC pour donner accès à leurs partenaires et leurs fournisseurs à des informations. Cet avantage est naturellement à remettre dans le contexte des entreprises décentralisées, qui peuvent fonctionner entre plusieurs organismes travaillant en différents lieux, voire différents fuseaux horaires. De même, une TIC élargit la clientèle-cible : 55% des corporations se servent du numérique pour agrandir l'étendue géographique de leur clientèle et 71% à le prendre en compte pour vendre davantage à leurs habitués.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas