Les intentions de l'utilisateur doivent guider les moteurs de recherche

Par 03 novembre 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Pour que les systèmes d'indexation soient adaptés à la collecte de données disparates, il leur faut prendre en compte la fonction que les internautes attribuent aux pages Web qu'ils visitent.

Les moteurs de recherche sont efficaces lorsqu'il s'agit de trouver une information précise disponible sur une seule et même page. Mais aussi puissants soient-ils, ils ne savent pas collecter des informations issues de sources multiples afin de mieux comprendre tel ou tel sujet. Pour combler cette lacune, deux chercheurs indiens proposent dans un article intitulé "Relating Web pages to enable information-gatehring tasks" que les moteurs de recherche prennent en compte un nouveau paramètre. À savoir le motif pour lequel chaque internaute visite une page Web. "Pour connaître la relation existant entre deux pages, il faut surtout connaître la fonction que l'internaute assigne à chacune d'entre elles au cours de son processus de navigation" écrivent-ils. Autrement dit, c'est en caractérisant adéquatement la tâche effectuée par l'utilisateur lorsqu'il se rend sur une page que le moteur de recherche pourra lui proposer d'autres pages aussi pertinentes que possibles.
"Information gathering" vs "fact finding"
Pour élaborer leurs algorithmes de recherche, nos chercheurs se sont inspirés de travaux de modélisation des différentes tâches de l'internaute. Ils distinguent le "fact finding", c'est-à-dire la recherche de faits, de l'"information gathering", c'est-à-dire la collecte d'informations. Le problème des moteurs résidant justement dans le fait qu'ils servent surtout à la recherche de faits, les chercheurs se sont employés à mieux définir ce qu'était l'"information gathering". "Il existe un préjugé erroné selon lequel l'individu qui cherche à en savoir plus sur un sujet est capable de bien spécifier sa requête. Au contraire. S'il cherche, c'est qu'il ne sait pas." Sa navigation va donc procéder un peu à la manière d'un processus d'apprentissage par répétitions et erreurs au cours duquel il spécifie un peu mieux au fur et à mesure ses questions en alternant recherche et navigation.
Répétition et erreurs
Dans la mesure où l'utilisateur se sert d'une page Web soit comme d'une source directe d'informations soit comme d'une page redirigeant vers d'autres pages, les chercheurs suggèrent de classer les pages Web en trois types : celles contenant des informations similaires; celles contenant des liens similaires; et enfin celles faisant partie de processus plus larges de recherche et de navigation analogues les unes aux autres. Ces classifications permettraient respectivement d'établir des relations de fait ("fact relation"), de recherche ("seek relation") et de navigation ("surf relation") entre les pages du Web. Chacune d'entre elles serait obtenue en étudiant les flux impliqués par des mots-clés. Elles apparaîtront à titre de recommandations dans les barres d'outils des moteurs de recherche, au même titre que les informations sur le "rank" de la page. Le but étant d'inventer une sorte de navigation guidée comparable à celle des sites commerciaux, où les produits sont classés selon plusieurs entrées.

Haut de page

1 Commentaire

Excursion-Méharée-Circuit- Désert - Holidays - Excursion - Sahara - Maroc -Expedition - 4x4- Chegaga- Mhamid – Montagne-Randonnée chamelières - Voyage - Aventure - Caravane-Bivouac - Zagora- Agence -Chameaux- Circuit - Sud maroc - Desert expedition-Faune et flors-Ornithologie-Gravures rupestres-Dromadaire

Soumis par Excursion,Trekking,Méharé (non vérifié) - le 08 février 2009 à 04h04

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas