L'interaction avec le contenu télévisuel passe de plus en plus avec le mobile

Par 04 juillet 2012
Femme sur un fauteuil avec un smartphone

Consulter son téléphone ou sa tablette pendant un programme TV ne nuirait pas au temps de visionnage, au contraire. Un grand nombre de téléspectateurs les utilisant pour communiquer sur le programme regardé.

Les téléspectateurs s'emparent de plus en plus de leur mobile, leur tablette ou leur PC portable pendant qu'ils regardent la télévision. Et, selon une étude menée par COG Research pour Thinkbox* auprès de 23 familles au Royaume-Uni, cela ne serait pas nuisible au programme ni à la publicité. Car lorsqu'une personne utilise ces différents écrans, elle serait plus disposée à rester devant la télévision et, mieux, devant le même programme. En effet, ceux qui pratiquent le multi-écran sont restés dans la pièce où se trouve la télévision pendant 81% des pauses publicitaires, contre 72% pour ceux qui n'utilisent pas d'appareil supplémentaire. Un écart qui ne semble pas particulièrement important à Baptiste Brunin, Directeur général et co-fondateur de ClickOn, pour qui "la multiplication des écrans sert surtout à maintenir une autre activité pendant que l'on regarde la télévision, ce qui a d'ailleurs toujours été le cas puisque de nombreuses personnes l'allument pour accompagner en fond une autre activité, comme faire la cuisine".‬

Des écrans d'interaction

Et d'ajouter que cette tendance à utiliser un appareil mobile "répond également à une autre qui s'étend plus loin qu'aux simples téléspectateurs, à savoir le fait de sortir son mobile dans tous les moments d'attente pour regarder ses e-mails ou se connecter aux réseaux sociaux". Un avis qui pourrait être corroboré par les résultats de l'étude. Celle-ci montre également que les personnes ayant accès à Internet s'en servent pour interagir avec leurs proches et, plus précisément, que 31% des personnes interrogées qui ont accès à la télévision et à Internet ont parlé des programmes ou des publicités qu'elles regardaient sur un deuxième écran, une part qui s'élève à 56% chez les 16-24 ans. Dans la pratique, elles sont 22% à recourir au SMS pour cette activité, 18% à utiliser les médias sociaux et 10% à le faire sur les services de messagerie instantanée sur mobile. 

Une exposition plus longue

Enfin, l'étude montre que les sessions de télévision sont plus longues lorsque des personnes ont accès à un appareil mobile. En effet, quand une personne est dans la pièce et utilise plusieurs écrans, 64% de ses sessions de télévision dépassaient 15 minutes, contre 47% sans autre activité. Ce qui se réduit respectivement à 41% et 37% s'ils sont deux dans la pièce. Pour Bastiste Brunin, cela s'explique également par le fait que "l'utilisateur, plus que la télévision, ne peut plus se passer d'un deuxième ou d'un troisième écran et d'interactivité pour discuter ou chercher des informations supplémentaires, alors même que la télévision n'a pas ou presque évolué depuis plusieurs dizaines d'années". Ce qui fait dire au co-fondateur de ClickOn que "la télévision doit s'adapter à ces nouveaux comportements en offrant une interactivité directement sur la télévision, le multi-écran étant utile pour une période de transition". Un constat pas étonnant : Click On propose un service d'interaction avec les marques directement sur le téléviseur.

* ‘Screen Life: The View from the Sofa, étude menée auprès de 23 familles au Royaume-Uni pendant une semaine comptabilisant 700 heures de télévision

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas