Les internautes asiatiques, plus nombreux mais moins actifs sur le Web

Par 09 juillet 2007
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Près d'un tiers des internautes vit désormais en Asie annonce Comscore. Mais ces derniers passent moins de temps sur la Toile que le reste du monde...

Près d'un tiers des internautes vit désormais en Asie annonce Comscore. Mais ces derniers passent moins de temps sur la Toile que le reste du monde.
 
Plus de 280 millions d'asiatiques de 15 ans et plus arpentent quotidiennement l'espace Internet. Au total, c'est environ 10% de la population de la région Asie-Pacifique qui bénéficie d'une connexion au réseau mondial. Ces résultats, dévoilés il y a peu par le cabinet d'analyse Comscore, sont le produit d'une étude sur l'usage du web concernant les populations de 10 pays de la région. Il en ressort que les surfeurs asiatiques, s'ils sont parmi les plus nombreux à se connecter sur le Web, sont aussi moins assidus que dans d'autres régions du monde.
 
L'Asie surfe moins que le reste du monde
 
Avec un temps d'environ 20 heures mensuelles passées sur Internet, le surfeur asiatique se place bien en dessous de la moyenne mondiale, estimée à 25 heures par mois. En toute logique, les internautes de la zone Asie-Pacifique sont moins actifs sur la Toile avec environ 2 200 pages web consultées mensuellement contre 2 500 dans le reste du monde. Les analystes de Comscore ont toutefois mis ces résultats en perspective ajoutant que "la zone Asie-Pacifique est très étendue et l'usage de l'Internet y est en très forte croissance".
 
Des disparités régionales
 
D'un point de vue intra-régional, de nombreuses disparités se font jour. Ainsi, la Corée du Sud, suivie de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, s'affichent comme les premiers utilisateurs d'Internet avec des taux d'utilisation supérieurs à 60%. La Chine, qui présente un nombre d'internautes dépassant les 90 millions de personnes, enregistre quant à elle un faible taux de pénétration, avec 9% d'utilisateurs seulement. Les Néo-zélandais sont les moins nombreux à naviguer sur la Toile. Ils passent toutefois plus de temps sur Internet que leurs voisins, avec une fréquentation moyenne de 16 jours par mois contre 14 à l'échelle régionale.
 
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 09/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas