Les internautes et les directions achats des entreprises s'allient face aux fournisseurs

Par 29 janvier 2009
Mots-clés : Future of Retail

Les listes de fournisseurs constituées par les grands acheteurs de produits informatiques sont elles aussi influencées par les avis des consommateurs, même si les relations personnelles entre acteurs priment encore.

En ces temps de ralentissement économique, quels sont les canaux de communications les plus influents chez les directeurs des achats du secteur des nouvelles technologies ? Voilà la question à laquelle répond l'étude du cabinet Hill & Knowlton, baptisée Technology Decision-Makers Study. Dans ce domaine, l'influence des médias traditionnels et des méd ias générés par les internautes n'est pas neutre. Les acheteurs sont près de 30% à s'y référer dans les deux cas. Et plus d'un tiers des sondés déclare consulter fréquemment les blogs avant de dresser leur sélection de produits à acheter.
Un mélange détonnant pour sélectionner et acheter
Petit bémol cependant, ils ne sont que 8% à les consulter systématiquement. Les commentaires mis en ligne par de vrais consommateurs seraient plus dignes de confiance que ceux qui sont laissés par leurs pairs. "Il faut maintenant réorganiser sa stratégie de communication. Ceci implique une approche plus intégrée de marketing d'influence, où les canaux analogiques, numériques et tous les tiers impliqués travaillent de concert," déclare Joshua Reynolds. L'alliance des conseils prodigués par les analystes et par les consommateurs pourrait s'avérer innovante.
Le relationnel reste le premier influenceur
En effet, l'avis de ces derniers impacte lors de l'élaboration de la sélection de produits, alors que celui des spécialistes prime lorsqu'il s'agit de justifier aux supérieurs les dépenses effectuées. Chose non négligeable prenant en compte la conjoncture actuelle. Si le contenu généré par les utilisateurs, les blogs ont réussi à se faire une place, l'étude ne rappelle pas moins que les relations personnelles des personnes impliquées dans le processus caracolent en tête des modes les plus influents quand il s'agit de préparer sa liste de course d'entreprise. C'est en tout cas ce que répondent près de 60 % des sondés. Suivent de peu le bouche-à-oreille et les recommandations des spécialistes du secteur avec respectivement 50 %.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas