Les internautes sociaux pas si enclins à la critique

Par 25 novembre 2010
émoticones

Si les individus s'expriment massivement sur les plates-formes sociales, ils ne sont pas encore si nombreux à s'épancher ouvertement sur un produit ou un service, et en particulier pour faire part de leur mécontentement.

 

Les médias sociaux peuvent être pris en compte par les entreprises pour observer des tendances ou suivre les réactions du public après le lancement d’un produit par exemple. Encore faut-il que les internautes soient prolixes, et disposés à s’exprimer sur ce sujet, nuance dans une étude Valued Opinions. Près d’un quart des internautes (22 %) affirment en effet ne jamais s’être exprimé sur un produit ou un service au travers des médias sociaux – selon les chiffres de l’enquête effectuée par le cabinet dans cinq pays différents. Et parmi les personnes qui ont tendance à évoquer ouvertement des marques sur les plates-formes communautaires, seule une minorité (5 %) se dit prête à faire part d’une expérience négative relative à un achat en particulier, dans une critique explicite.

Peu de différences entre les pays

Les internautes sociaux sont ainsi moins enclins à critiquer vertement les marques sur Facebook ou Twitter que l’on pouvait le croire de prime abord, selon les analystes. Ces derniers précisent par ailleurs que cette réalité est commune à l’ensemble des pays. “Il n’y a pas ou peu de différences entre les Britanniques et les Brésiliens, par exemple, avec respectivement 28 et 23 % des répondants qui émettent des critiques, positives ou négatives, sur Internet”, expliquent-ils. Pour autant, "l’influence des sondages en ligne n’a cessé de croître ces dix dernières années", poursuivent les auteurs de l’étude.

Des études pour se positionner

Avant d’ajouter : "les entreprises reconnaissent de fait les avantages que les médias sociaux leurs procurent, pour savoir comment se positionner dans un environnement de plus en plus compétitif". Tout en précisant que si le bouche à oreille se développe, il est nécessaire d’aller rechercher l’information, de la filtrer, pour en tirer du sens. Et de conclure que le meilleur moyen pour ce faire est encore de combiner outils de monitoring et sondages payants en ligne. Une conclusion à remettre dans son contexte, puisque Valued Opinions fournit en particulier ce type de services aux entreprises.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas