Les Internautes n'utilisent pas la fonctionnalité « Do Not Track »

Par 15 octobre 2012
jeune femme hésitante devant son ordinateur

Les utilisateurs sont très ambivalents quant à la protection de leur vie privée. Ils veulent du contenu gratuit et des publicités personnalisées. Ils tiennent à protéger leurs données, mais n'utilisent pas la solution du bouton "Do Not Track."

Les utilisateurs du Web portent un point de vue compliqué sur les publicités en ligne. Avec la multiplication des outils de traçabilité, de plus en plus de consommateurs découvrent des publicités personnalisées en fonction de leurs habitudes de navigation. Des publicités sur mesure sont plus pertinentes et souvent plus efficaces pour l'engagement et le passage à l'acte d'achat. Parfois, les consommateurs réagissent négativement aux publicités, personnalisées ou non, mais peu seraient prêts à payer pour les services que la publicité finance. Mais la sensibilité aux pratiques de marketing digital se développe. Près de la moitié des participants à l'étude « Do Not Track » de Crowd Science acceptent le fait que «  les publicités sont nécessaires pour que les sites Web puissent fournir du contenu gratuit ».

La plupart des internautes n’utilisent pas la fonctionnalité Do Not Track

Environ un tiers des participants acceptent plus facilement les publicités quand elles sont pertinentes, une facette de la publicité nécessitant le traçage de leur utilisation du Web. Mais la personnalisation n'est pas largement comprise par la population en ligne, raison possible du décalage entre la perception et l'acceptation des pratiques digitales associées au marketing. La plupart des participants sont conscients de la traque par des tiers : 90% la connaissent, quelle que soit leur opinion, et 50% ne l'apprécient pas. Seuls 5% sont favorables à cette pratique. En ce qui concerne la fonctionnalité permettant de désactiver la traque sur le navigateur, ils ne sont que 52% à la connaître. Plus de la moitié, donc, mais ils ne sont que 14% à l'avoir utilisée.

La prise de conscience progresse, mais les sentiments restent contradictoires

Il y a plus d'utilisateurs sans enfants que ceux qui en ont qui connaissent la traque par les tiers, et ceux qui ont un niveau d'éducation plus élevé connaissent davantage la fonction Do Not Track. Mais c'est un sujet nouveau pour la population en ligne dont l'usage est appelé à changer rapidement. Par exemple, alors qu'il n'y a que 14% des personnes interrogées qui ont utilisé la fonction Do Not Track, 51% l'utiliseront probablement dans le futur. Au fur et à mesure que la sensibilité augmentera, les utilisateurs considéreront les publicités personnalisées d'un autre œil. Où ils adopteront une approche avec des opinions mutuellement exclusives, comme pour les publicités normales : alors que la moitié des utilisateurs Web de l'étude comprennent que les publicités permettent l'accès gratuit aux sites Web, ils ne sont que 6% prêts à payer pour cet accès ou pour éliminer les publicités. Ce qui rend difficile la tâche des annonceurs. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas