Internet haut débit: la France compte 11,1 millions d'abonnés

Par 02 novembre 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, l'Arcep, vient de publier son rapport sur le marché des services de télécommunication pour le deuxième trimestre...

L'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, l'Arcep, vient de publier son rapport sur le marché des services de télécommunication pour le deuxième trimestre. Principale conclusion : le secteur de l'Internet est en pleine croissance, avec 11,1 millions d'abonnés haut débit.
 
Selon l'Arcep, les opérateurs de télécommunications électroniques en France ont généré 10,1 milliards d'euros. Ce chiffre regroupe les secteurs de la téléphonie mobile et fixe, de l'Internet et des services de renseignements.
 
Tout va bien pour Internet. Le secteur affiche une croissance de 21.9 % sur un an, avec 917 millions d'euros de revenus, soit 9 % de l'ensemble des revenus des opérateurs sur le marché final, contre 7.5 % l'année précédente.
 
Côté abonnés, l'Arcep recense 14.2 millions d'accès à Internet au second trimestre, soit une augmentation de 2,16 % par rapport au premier trimestre. Sur ces 14,2 millions, 11,1 millions sont connectés en haut débit. En un an, avec 3 millions de clients supplémentaires, le nombre d'abonnés au haut débit a augmenté de 40,5 %. Cette embellie marque le déclin du bas débit, qui enregistre une baisse de 29,6 % d'abonnements en un an.
 
C'est la technologie DSL qui attire le plus les abonnés haut débit, avec 10,5 millions de clients. Viennent ensuite le câble avec 630 000 abonnements (soit une augmentation de 21,3 %) et les autres types d'accès comme la fibre optique ou le satellite, qui enregistrent une hausse de 28,5 %.
 
Outre Internet, l'Arcep s'est également penchée sur le secteur de la téléphonie. Si le mobile confirme son ascension avec 49 millions d'utilisateurs au deuxième trimestre et un chiffre d'affaires de 4,1 milliards d'euros, la téléphonie fixe ne déclare pas forfait. Principal atout : la voix sur IP. En un an, le nombre d'abonnements au service téléphonique sur IP a augmenté de 3 millions.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 02/11/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas