Internet ou "Evil House of Cheat" ("la maison maléfique de la triche").

Par 09 juin 1997
Mots-clés : Smart city

Bill Clinton ne pensait sûrement pas à "Evil House of Cheat" ou "Cheater.com" ("Tricheur.com") pour se procurer des devoirs de fin d'année lorsqu'il promet que tous les jeunes Américains de douze an...

Bill Clinton ne pensait sûrement pas à "Evil House of Cheat" ou
"Cheater.com" ("Tricheur.com") pour se procurer des devoirs de fin d'année
lorsqu'il promet que tous les jeunes Américains de douze ans seront
capables de se connecter à Internet. Des dizaines de sites web offrant
cette aide illicite ... fleurissent au grand mécontentement de nombreux
responsables de l'éducation. Venant de terminer sa première année à
l'université de Harvard, Daniel Berger explique qu'il a diffusé
quelques-uns de ses essais sur Internet uniquement pour qu'ils puissent
être lus par d'autres gens "J'ai l'impression d'être une sorte de
multinationale de la triche alors que tout ce que je voulais faire c'était
présenter mes travaux comme documents de recherche sur Internet".
(Herald Tribune - La Tribune - 10/06/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas