Sur Internet, le recrutement ne passe pas uniquement par le social

Par 06 mars 2012
Mots-clés : Smart city, EMEA
site ExactME!

ExactME! permet à un candidat de proposer ses services en indiquant uniquement ses compétences. Un système qui se veut adapté à des professionnels peu rompus au web.

Si l'on parle beaucoup du rôle des réseaux sociaux pour le recrutement, il reste que tous les individus ne les maîtrisent pas forcément. Pour améliorer néanmoins leur visibilité en ligne, une possibilité est de se focaliser sur les compétences, et non pas sur le cursus ou sur sa vie sur le web. C'est ce que pense l'israélien ExactME!, qui fait partie de Jobookit, un fournisseur de services de recrutement en ligne. Le service se veut en fait extrêmement simple, afin de mettre en contact un recruteur avec un candidat sur la base de ce qu'il sait faire. Cela, sans qu'il s'agisse d'un réseau social professionnel, plus complexe et plus détaillé. Concrètement, une personne crée un compte gratuit et entre ses données personnelles, ses expériences et ses compétences.

Un service adapté aux personnes non rompues au web

Le recruteur, qui possède un compte, cherche une compétence - développeur web par exemple - et un lieu, et se voit afficher une liste de candidats potentiels. Il paye en fonction des contacts auxquels il veut avoir accès car, sans payer, ni le nom ni les coordonnées de la personne ne lui sont fournies. Le moteur de recherche s'adresse donc avant tout "aux 80% de chercheurs d'emplois passifs qui attendent des opportunités face aux 20% qui sont, eux, pro-actifs" précise à L'Atelier Roy Dayan, VP marketing de Jobookit. Ce n'est donc pas pour rien que les entreprises ne peuvent pas encore déposer d'offre d'emploi.

Des connexions à la marge

Dire que ExactME! n'est pas un réseau social ne signifie pas qu'il n'est pas connecté. En effet, le compte d'un talent peut être relié à Facebook, Twitter ou LinkedIn. Simplement, il ne lui permet pas de se constituer en groupes ou en réseaux ni même de discuter ou de poster des statuts. Néanmoins, grâce à l'application Facebook StampME!, chacun peut préciser qu'il fut un temps collaborateur d'un autre. ExactME! permet également de demander des recommandations à ses anciens collègues ou employeurs. A noter qu'en France, Qapa fonctionne sur le même principe : le site propose aux professionnels de s'inscrire et d'expliquer simplement ce qu'ils savent faire et leurs prétentions salariales. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas