Internet tire la croissance du marché publicitaire

Par 25 juillet 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

En France, les investissements publicitaires sur le Web ont connu une hausse de près de 40 % au premier semestre 2008. De tous les médias, Internet affiche la plus forte croissance.

L'importance d'Internet dans les stratégies de communication des entreprises n'est plus à démontrer. Selon le baromètre IAB-SRI des investissements publicitaires online du premier semestre 2008, en France, le montant des dépenses publicitaires brutes sur Internet s'est élevé à 1,8 milliards d'euros pour ce semestre, contre 1,2 milliards d'euros à la même période en 2007. Avec une augmentation de près de 40 %, le Web affiche une progression supérieure à celle de tous les autres médias. En contribuant à plus de 60 % de la croissance plurimédia, Internet constitue le moteur de croissance du marché publicitaire français. Au premier semestre 2008, le média représente près de 15 % des investissements publicitaires, contre 10 % pour le premier semestre 2007.
Forte progression du nombre d'annonceurs
Selon Luc Tran-Thang, Président du SRI, "même dans un marché média très tendu, l'Internet est le seul média à tirer significativement son épingle du jeu en volume d'investissements et nombre d'annonceurs". Ce dernier a en effet augmenté de plus d'un tiers par rapport à l'année précédente. Leur taux de présence sur le Web est deux fois plus important que celui de la télévision et de la radio. Un annonceur pluri-média sur dix communique sur Internet et de nouveaux acteurs font leur entrée dans le Top dix des plus gros annonceurs comme les sociétés de grande consommation Procter & Gamble et Beiesdorf. Internet consolide par ailleurs sa présence sur les secteurs clés que sont les Télécoms et le Voyage-Tourisme, qui représentent près de 25 % des investissements publicitaires sur le Net.
Des secteurs sous-représentés
La part de marché d'Internet est de plus en plus importante dans des secteurs tels que l'énergie, l'immobilier, l'humanitaire et la santé. D'autres secteurs investissent de plus en plus ce média. L'informatique consacre par exemple plus de 40 % de ses investissements plurimédia à Internet. Cependant, certains secteurs sont encore sous-représentés. "Leur analyse montre qu'il existe encore un fort potentiel de développement pour les années à venir", conclut Jérôme de Labriffe, Président de l'IAB France. Le Baromètre IAB-SRI des investissements publicitaires online a été réalisé par TNS Media Intelligence.

Entretien avec Jérôme de Labriffe et Luc Tran-Thang

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas