Int.eu.grid ouvre les grilles informatiques à tous les chercheurs

Par 15 juillet 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Le projet déploie une dizaine de grilles informatiques dans plusieurs pays européens. Les centres de recherche peuvent profiter de ces ressources de calcul supplémentaires selon leurs besoins.

Les centres de recherche se retrouvent souvent freinés dans leurs avancées par des ressources de calcul limitées. L'une des solutions est de développer des solutions de grilles informatiques. C'est-à-dire faire appel aux ressources d'autres ordinateurs situés aux alentours afin de bénéficier d'une puissance de calcul démultipliée. Reste que de tels programmes sont lourds à développer. Le projet Int.eu.grid souhaite simplifier cet accès aux grid : il propose aux instituts de se rallier à des réseaux préexistants et de profiter des ressources offertes par ces derniers. Pour y parvenir, il a mis en place dix systèmes de grid dans sept pays différents*. Tout institut spécialisé dans des matières aussi diverses que la physique, la médecine ou l'énergie peut ensuite venir ce greffer à un réseau local. Le Int.eu.grid relie également les PC à échelle européenne, via le réseau de recherche à haute vitesse Géant.
Une mise en commun des ressources
Intérêt du dispositif : consolider l'infrastructure de calcul partagé européenne. Et fournir un cadre performant permettant aux scientifiques d'effectuer des simulations et de stocker en toute transparence des volumes importants de données. Le tout, à une vitesse d'exécution estimée à dix mille megabytes par seconde. "Nous exploitons le fait que les utilisateurs d'un endroit donné n'utilisent pas tous les ressources de leur PC au même moment. Les partager nous permet d'optimiser la puissance du grid", explique Jesus Marco, coordinateur de Int.eu.grid. A noter : les chercheurs peuvent également partager leurs données, et bénéficier d'un système de communication vidéo. S'ils ont besoin d'aide, ils peuvent enfin être mis en rapport avec des membres du projet. Le grid est développé de telle manière que l'utilisateur a l'impression d'utiliser un programme sur son ordinateur et non pas sur un grid dispersé.
Accès ouvert à tous les centres européens
Ce qui permet entre autres d'interagir avec l'infrastructure du grid comme si elle était un programme embarqué dans son PC. Cela donne également la possibilité de préparer et d'envoyer des tâches vers la grille, de stocker des résultats et des dossiers et de visualiser les autres applications qui tournent sur le réseau. Selon les responsables du projet, l'accès à un grid est ouvert à tous les groupes de recherche ayant besoin d'importantes ressources de calcul. Des astrophysiciens de l'ESA Planck Mission l'ont ainsi utilisé pour simuler l'opération du satellite Planck, qui devrait être lancé en octobre 2008. Aucune information cependant n'est donnée sur les moyens utilisés par les responsables du projet Int.eu.grid pour recruter localement des volontaires acceptant d'ouvrir les ressources de leur ordinateur au projet.
*L'Espagne, le Portugal, l'Allemagne, la Pologne, l'Autriche, l'Irlande et la Slovaquie.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas