Où investir en 2011 ? Dans les médias sociaux et le web mobile

Par 29 avril 2011
un graphique

Cette année, cinq grands secteurs se détachent comme les plus prometteurs dans l'écosystème numérique. Les deux principaux étant les sites collaboratifs et l'accès au web en toute circonstance.

Quelles seront les tendances fortes d'investissement sur Internet en 2011 dans le monde, s'est demandé JP Morgan. Celle-ci livre dans son rapport baptisé "Rien que le Net", cinq grands thèmes autour du numérique qui, selon la firme, bouleverseront le paysage économique. Il s'agit d'une part des médias sociaux qui ont fait évoluer le comportement des consommateurs, la gestion de la vie privée, la manière de communiquer et de bâtir des stratégies pour les entreprises. A elle seule, Facebook a par exemple généré près de 7 % du trafic vers le site Amazon, soit une augmentation de près de 300 % entre 2009 et 2010.

De l'Internet mobile à la monétisation de contenu

Seconde tendance, l'Internet mobile gagne des parts de marché grâce au développement des smartphones mais également des tablettes, et des eReaders. Cela pousse les utilisateurs à vouloir toujours plus d'informations en temps réel et à partager du contenu, une aubaine pour les marques qui y trouvent un moyen de rester au plus près de leurs consommateurs. Le troisième point porte sur le décollage - et surtout la réussite - de la monétisation du contenu sur la Toile. En effet, une entreprise comme YouTube parvient à monétiser chaque semaine près de deux milliards de vues sur sa plate-forme, ce qui génère des revenus importants.

Une tendance de hausse globale du secteur

La géolocalisation est également devenue une technologie clé. C'est la personnalisation de l'information et la montée en puissance d'outils intégrant des technologies GPS qui a permis l'explosion de ce marché après des années de spéculation. Pour finir, le rapport souligne que tout ce qui touche à l'Internet s'intègre dans une tendance mondiale qui tire profit de la montée en puissance des classes moyennes et de la pénétration toujours plus rapide du web dans toutes les zones du globe. Dans les années à venir, les entreprises du secteur devraient générer près de 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas