Investissements : en 2009, le secteur technologique détrôné par la santé

Par 28 janvier 2010

Aux Etats-Unis, les investisseurs en capital risque ont plus lorgné du côté des entreprises de santé que des compagnies high-tech. La fin d'année annonce cependant une reprise.

En 2009, le secteur technologique a laissé la main à l'industrie de la santé en matière d'investissements au Etats-Unis, nous informe le Dow Jones VentureSource. Celui-ci publie un bilan des activités de capital risque l'année dernière. Et selon lui, c'est la première fois que l'industrie high-tech se fait détrôner. Pour les chiffres, les investisseurs en capital risque ont injecté plus de 6 milliards de dollars dans près de huit cents vingt opérations TIC en 2009. Soit une baisse de près d'un tiers en un an. C'est aussi le plus mauvais résultat depuis 1996. Une amélioration semble cependant en vue : au quatrième trimestre, 2 milliards ont été investis dans deux cent cinquante opérations, soit une hausse de plus de 10 % par rapport à l'année d'avant. Depuis 2001, la majeure partie des investissements technologiques concerne les entreprises de solutions logicielles.
Un secteur technologique en reprise douce
2009 n’a pas fait exception : près de 3 milliards ont été investis dans un peu moins de 500 transactions de ce secteur. Cela représente 43 % de moins par rapport à l’année précédente. La gestion des réseaux et les communications finissent l’année avec 1.5 milliards de dollars investis en plus de 120 transactions, soit plus de 10 % de moins qu’en 2008. "Les investisseurs ont donné un coup de pouce salutaire au secteur technologique au quatrième trimestre, en se concentrant particulièrement sur le marché des réseaux et systèmes de communication", note Jessica Canning, directrice de recherche pour le Dow Jones VentureSource. Les entreprises liées à la santé ont pour leur part collecté 7,7 milliards de dollars injectés dans plus de sept cents opérations. Soit une hausse de près de 15 % sur un an.
Une année en demi-teinte sur le plan général
Au quatrième trimestre seulement, elles ont réuni plus de 2 milliards de dollars dans plus de deux cents opérations. Côté popularité, ce sont les compagnies biopharmaceutiques qui remportent la palme, avec plus de 4 milliards reçus. A noter que d'un point de vue général, l'année 2009 est plutôt en demi-teinte pour les activités de capital risque. Les investissements ont chuté de plus de 30 % par rapport à 2008, avec un total de 21 milliards de dollars injectés, contre plus de 30 l'année d'avant. Comme pour les TIC, le marché dans son ensemble a repris des couleurs au dernier trimestre 2009 : les investisseurs ont injecté 6,3 milliards de dollars dans près de sept cent cinquante opérations, contre 6,1 milliards l'année d'avant.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas