Investissements High-Tech aux Etats-Unis : un remède à la crise ?

Par 11 août 2008
Mots-clés : Smart city

Pour s'adapter à la situation économique, les PME américaines investissent notamment dans les nouvelles technologies. D'ici 2012, elles devraient porter le marché des TIC.

Pour surmonter la crise économique, les petites et moyennes entreprises doivent croître en efficacité et en innovation. Selon une série d'études réalisées par Compass Intelligence et réunies sous le titre " Economy 2.0 : New Challenges and Opportunities in Business ICT Spending", ces adaptations passeront nécessairement par l'utilisation grandissante de nouvelles technologies, et en particulier du Web 2.0. On s'attend en effet à ce que ce que les services gérés et hébergés, le sans-fil et les réseaux sociaux comptent parmi les plus gros postes de dépense des PME. Ainsi que le confirme Kneko Burney, le président de Compass Intelligence, " dans les prochaines années, ce sont notamment les investissement des PME dans le Web 2.0, grâce auquel elles pourront communiquer plus facilement avec leurs clients et leurs fournisseurs, qui devraient stimuler l'industrie High Tech".
Investissements dans le Web 2.0
La principale source de croissance de revenus des fournisseurs de technologies de l'information et de la communication dans les années à venir devrait ainsi être issue des investissements des petites et moyennes entreprises, c'est-à-dire, respectivement, celles de moins de cent salariés et celles entre cent et mille salariés. En 2008, les petites entreprises représentent déjà plus d'un tiers des dépenses américaines en TIC. On s'attend à ce que leurs dépenses augmentent de 6 à 8 % chaque année d'ici à 2012. A cette date, les investissements de ces entreprises devraient avoisiner les deux cent quatre vingt milliards de dollars.
Les moyennes entreprises doivent rattraper leur retard
La plus forte croissance en investissements High-Tech devrait toutefois être issue des moyennes entreprises, c'est-à-dire celles entre cent et mille employés. Celles-ci représentent pour le moment l'un des plus petits segments du marché américain en termes de dépenses en nouvelles technologies. Elles devraient avoir rattrapé leur retard d'ici cinq ans, date à laquelle leurs investissements en produits et services TIC mais aussi en personnel qualifié devraient atteindre cent trente trois milliards de dollars. Compass Intelligence estime par ailleurs qu'en 2008, le montant total des dépenses en TIC des entreprises américaines aura atteint près de sept cent milliards de dollars.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas