Le iPhone fait lui aussi sa rentrée universitaire

Par 22 août 2008

Dans le cadre d'une étude sur l'intégration des technologies mobiles aux pratiques éducatives, le téléphone Apple et des iPod Touch vont être distribués aux étudiants de l'université du Maryland.

Les initiatives menées dans les universités, notamment américaines, pour étudier l'impact et les éventuels bénéfices des nouvelles technologies par rapport à l'éducation se multiplient. Après l'université Duke, qui s'apprête à expérimenter l'usage de la vidéo sur son campus, c'est au tour de l'université du Maryland d'étudier les vertus pédagogiques de deux appareils : le iPhone et le iPod Touch. Cent cinquante étudiants faisant leur première rentrée dans cette université ont été sélectionnés pour recevoir, selon leur préférence, l'un des deux périphériques. "Cette expérience pilote est pour nous l'opportunité d'étudier la façon dont des dispositifs mobiles dernière génération peuvent améliorer l'enseignement et l'apprentissage dans l'université", déclare Jeffrey Huskamp, le vice-président de l'université. Kent Norman, un professeur de psychologie, ajoute que le concept de l'apprentissage en tout lieu et à n'importe quelle heure peut ainsi être renforcé.
Accéder à du contenu pédagogique et administratif
"Cette initiative mobile va fournir aux étudiants un formidable moyen d'accès à de nombreuses  ressources du campus. A tout le moins, cela devrait permettre de se familiariser au monde de l'informatique mobile qui est devenu une réalité quotidienne". Les périphériques distribués seront équipés d'applications pré-téléchargées qui devraient s'enrichir au fur et à mesure. Sont déjà prévus, pour les iPhone, un accès au logiciel de gestion de l'enseignement en ligne de l'université avec des cours, des exercices et divers matériels pédagogiques. Les étudiants pourront également consulter le portail Internet de l'université pour connaître la vie du campus ou des informations administratives. Des réunions seront régulièrement organisées avec les étudiants bénéficiant de l'opération pour faire le point sur l'intégration de ces technologies au système éducatif.
Améliorer la sécurité des étudiants
Le projet mis en œuvre est censé aider à apporter des réponses à diverses questions. Les professeurs peuvent-ils se servir de ces technologies mobiles pour optimiser le travail en classe plutôt que d'y voir un facteur potentiel de distraction ? Le renforcement de la connectivité est-il de nature à promouvoir l'interaction entre la faculté et les étudiants ? Un dispositif mobile tel que le iPhone aidera-t-il les élèves à gérer leur temps, à mieux se repérer sur le campus ? Pourrait-il améliorer leur sécurité ? Si les étudiants choisissent un iPhone, ce sont eux qui paieront leur abonnement mensuel. L'Université fournira quant à elle un service d'aide à l'utilisation des appareils Apple. Si les premiers tests sont concluants, d'autres dispositifs mobiles pourraient venir enrichir le projet.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas