IPv6, arme de lutte contre les PC zombies ?

Par 29 octobre 2008
Mots-clés : Smart city

Le nouveau format d'adresses Internet faciliterait la détection de réseaux d'ordinateurs infectés. A tel point qu'une grosse association de lutte contre les abus liés aux courriels lui dédie un groupe de travail.

C'est l'une des grandes lignes du plan "France Numérique 2012" : la protection des données des utilisateurs et de leur identité en ligne. Et il semble que l'industrie se penche aussi sérieusement sur la question. L'association de FAI et de fournisseurs de boîtes mail réunis au sein du MAAWG (Messaging Anti-Abuse Working Group), vient de rappeler que l'un des principaux problèmes à cibler est celui de l'élimination des réseaux de zombies. L'association, qui vient de se réunir en assemblée, a du coup pris de nouvelles mesures pour généraliser le mouvement de lutte contre ces réseaux. Et selon elle, la migration des opérateurs vers le protocole IPv6 aura des effets bénéfiques sur la détection de réseaux de zombies. C'est en tout cas pour mesurer ce rôle qu'elle annonce la création d'un sous-comité dédié.
Encourager la migration sur IPv6
La mesure est intéressante quand on sait qu'un grand nombre d'opérateurs sont encore frileux pour passer sur IPv6, ce en raison des surcoûts de transition attendus. Un autre sous-comité a également été mandaté pour réfléchir au processus de migration et pour mettre au point des solutions de déploiement d'une infrastructure de messagerie plus robuste. D'autres projets concernent la mise en place de groupes de travail chargés de dessiner des pratiques visant à éliminer sans risque pour le consommateur les logiciels malveillants installés dans son PC. Enfin, une solution permettant aux expéditeurs de courriers électroniques de détecter si l'un de leurs abonnés est susceptible d'avoir été infecté par un logiciel malveillant sera testée.
Test d'une solution de détection automatique chez l'abonné
Pour rappel, ces ordinateurs infectés contaminent eux-mêmes les PC d'autres utilisateurs après avoir reçu un code dans un email, un message instantané ou un site. Le problème étant que certains des logiciels malveillants qui transitent sont capables de se saisir d'informations confidentielles sur l'utilisateur. "L'atténuation des réseaux de zombies est extrêmement importante pour protéger les utilisateurs finaux de tout abus et de maintenir un environnement en ligne digne de confiance", souligne à ce sujet Michael O'Reirdan, président du MAAWG. "Nous devons poursuivre nos efforts de défense et de contre-attaque sur l'authentification, les boucles d'asservissement ou encore les communications d'abus". À noter : la MAAWG regroupe des industriels issus du monde entier.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas