Iridium ouvrira son service de téléphonie mobile le 23 septembre.

Par 04 août 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Je vous ai annoncé dans la revue de presse d’hier l’accord passé entre SFR et Iridium. Je vous apporte aujourd’hui quelques précisions. Les sept derniers satellites d’Iridium seront lancés les 20 e...

Je vous ai annoncé dans la revue de presse d’hier l’accord passé entre SFR
et Iridium. Je vous apporte aujourd’hui quelques précisions.
Les sept derniers satellites d’Iridium seront lancés les 20 et 31 août
prochains. Visant avant tout la clientèle des hommes d’affaires et des
voyageurs, Iridium espère atteindre l’équilibre opérationnel avec 350 000
clients et dégager ses premiers bénéfices dès 1999 avec 700 000 abonnés.
Dépendant de la distance et de l’opérateur qui commercialisera le service,
la communication sera vendue entre 2 et 6 dollars la minute.
Pour s’abonner, les utilisateurs devront s’équiper d’un téléphome mobile
bi-mode capable de fonctionner sur les réseaux terrestres GSM et sur le
réseau satellitaire d’Iridium. Chef de file du projet, Motorola et le
japonais Kyocera seront les premiers à vendre des appareils aux alentours
de 18 000 F. Le réseau fonctionnera également avec des pagers.
Comme ses concurrents ICO, filiale d’Inmarsat, et Globalstar ne seront
opérationnels qu’en 1999 et 2000, Iridium compte sur son avance pour
atteindre en 2002, 4,5 millions de clients, dont 1,5 million en Europe.
(Le Figaro Le Monde 05/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas