Les italiens sont les plus «europhiles» des européens.

Par 11 décembre 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon la dernière vague du baromètre Ipsos-Sofinco Tendance des Opinions Publiques en Europe, plus on se rapproche du passage à la monnaie unique, plus les européens en ont une bonne opinion. Sur ...

Selon la dernière vague du baromètre Ipsos-Sofinco Tendance des Opinions
Publiques en Europe, plus on se rapproche du passage à la monnaie unique,
plus les européens en ont une bonne opinion.
Sur les cinq pays européens testés, l’euro évoque en moyenne «quelque
chose de positif» pour 60 % des personnes interrogées, dont 81 % pour les
italiens, soit le record de bonnes opinions en Italie depuis le début du
baromètre en 1997. Viennent ensuite les Espagnols avec 72 % de bonnes
opinions (+ 1 point par rapport à septembre), puis les Français (65 %, + 6
points), les Allemands (62 %, + + 6 points) et les Britanniques (46 %, + 4
points).
La progression de l’image de l’euro va souvent de pair avec une confiance
croissante dans l’évolution de la situation économique et sociale du pays.
41 % (+ 5 points par rapport à septembre) des personnes interrogées dans
ces pays sont «très ou plutot confiant». Ils sont 51 % à partager cette
opinion en Italie (+ 9 points) ainsi qu’au Royaume-Uni (+ 12 points), 41 %
en Espagne (stable) et 30 % en Allemagne (+ 4 points). La France fait
exception avec une confiance orientée à la baisse: 36 %, contre 40 % en
septembre.
La confiance dans les chefs de gouvernement pour faire face aux principaux
problèmes du pays est orientée en moyenne à la baisse: 46 % des
personnes interrogées ont «tout à fait ou plutot confiance» en moyenne,
contre 49 % en septembre. 51 % partagent cette opinion en Italie, contre
56 % en septembre, 40 % des Français (- 10 points) et 40 % des Allemands

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas