ITIL est moins suivi aux Etats-Unis

Par 29 février 2008

Les sociétés américaines sont une majorité à s'inspirer des bonnes pratiques de gestion des systèmes informatiques. Une adhésion cependant plus faible que dans le reste du monde.

Plus de la moitié des entreprises américaines ont adopté les recommandations de la bibliothèque ITIL (Information Technology Infrastructure Library) pour la bonne gestion de leurs activités informatiques. Une estimation publiée par le fournisseur de services Dimension Data. Paradoxalement, seulement 8 % des professionnels interrogés à cette occasion se considèrent fidèles au cadre défini par ce qui est devenu un standard dans le domaine du "service management". "Cet écart s'explique par le fait que l'application des recommandations ITIL exige une véritable conduite du changement, une stratégie qui se développe sur la longueur pour que l'écosystème évolue et s'améliore. Cela passe par un travail de fond et dépend aussi de la culture de la société", explique à l'Atelier Vincent Guiheneuc, Head of ITSM Consulting Orsyp UK. 
Adoption plus forte hors Etats-Unis
Dimension Data met ces résultats en perspective en soulignant que ce corpus de recommandations est globalement plus utilisé dans le reste du monde. Les deux tiers des responsables de sociétés hors Etats-Unis que le fournisseur a interrogés* ont ainsi avancé "évaluer, mettre partiellement ou pleinement en œuvre" ITIL. Et près de 20 % de ces derniers se seraient également définis comme mettant personnellement en application les principes édictés par les sept livres qui composent la bibliothèque. Parmi les autres modèles utilisés par les sociétés américaines on trouve Six Sigma, Microsoft Operation Framework, ISO, ou encore Total Quality Management.
Harmoniser les processus business et informatiques
Principaux facteurs de l'adoption d'ITIL ou d'autres modèles de management informatique selon les responsables américains : le besoin d'aligner les technologies d'information avec les processus business, de formaliser les procédures opérationnelles, ainsi que de se reposer sur un guide de bonnes pratiques. La bibliothèque ITIL est également vue comme un accélérateur de l'innovation. Pour 40 % des sondés américains, ITIL favoriserait effectivement l'innovation en permettant d'assurer une meilleure gestion des tâches routinières, tandis qu'un quart évoque la mise à disposition des technologies communes aux fonctions business et informatiques.  
* Etude menée auprès de 370 responsables des technologies de l'information et de la communication provenant de 14 pays, dont 100 américains.

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas